rire

ECHOS STADISTES n°16 2016-2017

ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES    (N° 16)

SAISON 2016 - 2017

FEDERALE 1, le Stade Niortais arrive

La déception du terrain évacuée, les joueurs du Stade Niortais Rugby et les dirigeants ont accueilli avec une grande satisfaction l’invitation faite par la FFR pour intégrer la Fédérale 1. Le contrôle de la DNACG passé, la réponse de tous est unanime : OUI.

Le Stade Niortais évoluera donc en 2017-2018 au plus haut niveau Amateurs. Voilà une belle récompense sur la régularité pour des joueurs niortais qui viennent à deux reprises de louper la marche sur le terrain. Deuxièmes de poule l’an dernier, premiers cette année, ils le méritent bien, le tout associé au gros travail accompli par le Bureau du club sur le plan budgétaire.

La compétition débutera le 10 Septembre 2017 pour s’achever pour les matchs de poule le 20 Avril 2018, soit pour un groupe de 12 clubs après 22 rencontres. « Nous étions en tête de liste des éliminés après avoir achevé la phase de classement premier de la Fédérale 2 », explique le président Jean Pierre MARTIN. « Nous avons alors tout naturellement accepté l’invitation sachant que nous remplissons toutes les obligations que nous avons appréhendées au mieux. Après Orsay, nous avions le sentiment qu’une bonne nouvelle pouvait nous redonner le sourire. Nous avions donc commencé à plancher sur le sujet en pesant le pour et le contre tout en connaissant les aboutissants et les changements ».

Sur le plan financier, l’aval de la DNACG a tout déclenché. Sur le plan sportif, la contrainte de cette accession oblige à créer une équipe de Moins de 23 Ans en lieu et place de la réserve, sous un championnat indépendant. Cette nouvelle équipe sera dirigée par les entraîneurs déjà en place, Lionel POQUE et Jérôme GUILLET. L’équipe première sera managée par Sébastien MOREL avec  Rémi LESCAMEL comme responsable des avants avec pour premier objectif un simple maintien. Il reste maintenant à cet encadrement de se pencher sur un recrutement qui est annoncé comme « malin ». Une petite idée des déplacements sur la nouvelle région Grande Aquitaine pourrait mener les Niortais vers Nantes, l’entente Cognac-Saint Jean, Langon, Arcachon, Hendaye, Saint Jean de Luz….

 

TOURNOI INTER ENTREPRISE : encore un bon cru

Le Jeudi 1er Juin dernier, s’est déroulé au stade Espinassou, la cinquième édition du tournoi Inter Entreprise mixte de rugby à toucher. Cette manifestation est devenue une date incontournable pour tous ceux, sportifs ou non, qui souhaitent découvrir le rugby. Cette formule toute simple permet aux néophytes de découvrir les bases de ce sport en prenant du plaisir.

Cette compétition mixte regroupe environ 100 féminines sur les 350 participants répartis en 32 équipes. Elle est ouverte aux entreprises et aux associations, soit un rendez-vous idéal pour souder leurs membres tout en sortant du cadre professionnel habituel, soit de créer un lien avec leurs clients en les intégrant dans leur équipe, soit de passer un bon moment entre collègues.

Les rencontres se déroulent de 18 :00 à 20:30 sur une durée de 10 minutes de jeu dans un quart de terrain pour 5 ou 6 matchs. Sans être limité, le nombre de joueurs dans chaque équipe est de 8 à 10 participant. Ce tournoi se veut ludique malgré un enchainement des rencontres sous un rythme intense et pour cette année sous une chaleur de « plomb ». La bière a ainsi coulé à flot.

Pour cette nouvelle édition, les organisateurs, les Zaba’s Boys, n’ont pas hésité à convoquer la bandas locale les Dix Sonnants qui a fait le tour de toute l’enceinte d’Espinassou sous les airs les plus connus du monde Rugby. Puis pour la soirée, ils ont eu le plaisir de proposer aux présents très nombreux pour les grillades, le groupe Carpédiem d’Aiffres pour une première qui a rencontré un franc succès. De nombreux trophées sont venus couronner les équipes les plus méritantes, mais aussi celles qui ont fait preuve d’une grande originalité dans le déguisement.

Des Gaulois très connus d’une bande dessinée, occupant un village en qualité d’irréductibles, ont décroché le premier prix dans ce domaine. Leur arrivée avec le chef, Abraracourcix, perché sur son bouclier et porté par quelques administrés accompagnés par Astérix et Obélix (sans Idéfix mais avec un ménhir), Falbala, le Forgeron, le Druide, a été très remarquée et appréciée pour une équipe de la MAAF. Mais comme tous les ans, la prestation de l’équipe de la MAIF n’a pas échappé aux spectateurs sous la forme de jeunes étudiantes en uniforme et en jupes plissées et courtes avec leur gros Nounours pour une exhibition de « Pom Pom Girls ».

Bonne ambiance et convivialité tout au long de la soirée, voire très tard dans la nuit….

LA SAISON DES TOURNOIS POUR L’EDR

Pour l’Ecole de Rugby du Stade Niortais, les mois de Mai et de Juin sont traditionnellement consacrés aux tournois. Ainsi sur de nombreux terrains, les jeunes peuvent enfin mettre en application tout le travail accompli durant l’hiver. Pour eux, c’est enfin la libération et pour les éducateurs un sacré test souvent très révélateur. Je vous propose de faire un rapide tour d’horizon sur toutes les échéances qui ont eu lieu au cours de ce printemps pour vous narrer le bon comportement de nos jeunes prometteurs.

Dès le 16 Mai 2017, à Saint André de Cubzac (33), les Moins de 12 Ans sortent vainqueurs face aux locaux (1 essai à 0) et de Lormont (9 à 0) et réalisent un match nul contre Puilboreau (1 à 1). Puis lors d’une finale triangulaire, deux défaites sans démériter contre Marans (0 à 1) et le vainqueur final Puilboreau (0 à 5), laissent nos jeunes à la 3e place. « Nous sommes très fiers et heureux du comportement des enfants » soulignent les éducateurs.

Le 21 Mai 2017, un grand tournoi organisé par l’US Tours (37) accueille tous les catégories des Moins de 8 Ans au moins de 14 Ans. Toute l’EDR du SNR est sur le pont. Les plus jeunes (Moins de 8 ans) terminent quelque peu déçus à la 5e place sans avoir connu la défaite. Le matin, à 1 match nul contre le Racing CF (venu féliciter les Stadistes) sur le score de 1 partout, s’enchaînent 3 victoires contre Vierzon (4 à 0), Joué les Tours (6 à 0) et Esvres (10 à 0). Puis pour le classement final, ils battent Poitiers (3 à 2) et partagent le score avec Nevers (2 à 2).

Les Moins de 10 et de 12 Ans rencontrent quant à eux des fortunes toutes autres avec des résultats très moyens. Par contre, Les Moins de 14 ans recueillent les lauriers de la journée, mais en argent à travers une brillante 2e place battus en finale par leurs homologues d’Angers, impressionnants physiquement et techniquement (21 à 0). Un sans-faute en matinée avec 3 succès contre Tours 2 (22 à 0), Chinon (17 à 0) et Orléans (17 à 0) s’est prolongé l’après-midi en dominant en phase éliminatoire Romorantin (12 à 0) et Chatellerault (10 à 0) avant de tomber en finale. « Nos U14 ont rempli l’objectif fixé en réalisant une journée complète dans l’envie et le sérieux. Seule la défaite en finale traduit le chemin à parcourir pour atteindre la régularité ».

Le 27 Mai 2017, cette fois du côté de La Roche sur Yon (85), nous retrouvons le groupe des Moins de 12 Ans. Sur 4 matchs disputés, les Niortais terminent à la 10e place avec une défaite concédée face à Nantes (0 essais à 2), 2 matchs nuls face à Royan (0 à 0) et Terre de France (2 à 2) pour une seule victoire contre Cholet (8 à 0).  « Encore du travail à réaliser sur la défense en ligne et glissée ».

Le 28 Mai 2017, grande journée au stade Espinassou avec le tournoi DROP – Paul Marcus géré par l’EDR du SNR. Une des pépites de l’école, la section des Moins de 8 Ans (2e année) a fait très fort. Vainqueurs, la joie du groupe est immense. En poule de classement, La Roche sur Yon (4 à 0), Thouars (6 à 0) et Saint Maixent (5 à 0) mordent la pelouse. A la suite d’un pique-nique bienfaiteur, Cognac (3 à 2), Puilboreau (2 à 0), La Roche sur Yon (4 à 1) et en finale Rennes (5 à 2) ne résistent pas et subissent la loi de leurs hôtes. « Encore une superbe performance qui confirme les précédentes sorties ».

Puis le week-end des 3 et 4 Juin 2017, les moins de 8 Ans (première année) termine à Saint Sébastien Basse Goulaine (44) à la 4e place derrière les locaux, EVA Nantes et le Stade Nantais. Le lendemain à Surgères (17), une équipe mixte à majorité de 2e année remporte un nouveau trophée avec 6 victoires sans encaisser aucun essai pour 26 inscrits à Aigrefeuille, La Couronne, Montluçon, La Rochelle, Puilboreau et enfin Surgères en finale.

Le point terminal de cette période printanière trouve son apogée depuis quelques saisons par le tournoi de Salles (33)  très relevé face à des équipes de la Côte d’Argent et du Périgord, soit autant d’adversaires nouveaux et inconnus pour s’étalonner. J’y reviendrai dans un prochain numéro des Echos Stadistes.

 

 

                                                     Rugbystiquement, en attendant la suite….                                                                                           

                                                                                           Eric Massounie

VISITES depuis octobre 2014

8.png7.png2.png8.png1.png
Aujourd'hui82
Cette semaine220
Ce mois2399
Total87281