rire

ECHOS STADISTES n°12 2016-2017

ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES    (N° 12)

SAISON 2016 - 2017

LA PREMIERE PLACE EN POCHE

Avant la dernière levée en match de poule avec un déplacement à Gennevilliers, le Stade Niortais Rugby vient de clore la liste des rencontres à domicile par deux succès face à Chartres (29 – 22) et au Rheu (52 à 7). Le club niortais conforte et confirme sa première place de la poule 2.

Le prochain voyage en région parisienne le dimanche 2 Avril, ne changera rien à l’histoire avec une victoire ou une défaite. L’objectif du groupe sera de bien y figurer et de préparer les phases finales. Surtout, il convient de ne pas ramener de blessés. En effet, à la suite d’une phase de barrages entre les 3e, 4e 5e et 6e de chaque poule, la deuxième partie du championnat de Fédérale 2 débutera le 23 Avril en aller des seizièmes de finale, le retour étant programmé le 30 Avril 2017 (retenez cette date). En vue d’une accession en Fédérale 1, il convient de ne pas faire comme l’an dernier face à Millau en se loupant d’entrée.

LA DERNIERE DE Julien MASSE

Avec la réception de Chartres, un évènement donne du piment à la journée puisque le première ligne Julien MASSE fait ses adieux au groupe et aux supporters après 5 saisons sous les couleurs du Stade Niortais. A 27 ans, le voilà désespérément attiré par les terres…. australes pour tenter une expérience en Australie au club de Perth, dans le cadre de l’Australian Rugby Shield (le plus haut niveau amateur). Son entraîneur de toujours, Rémi LESCAMEL dit à son sujet qu’  « il est dommage que ce c… ne termine pas la saison avec nous car son importance, du vestiaire au bus, était prépondérante tel un réel meneur ». Sur un ton d’humour qui le caractérise, Rémi poursuit en avouant : « je plains les koalas et les kangourous qui vont émigrer en masse en Nouvelle Zélande… ».

Sur le match, le technicien ajoute devoir « terminer le travail tout en restant sur la ligne de continuité de choses mises en place ». Avec Sébastien MOREL, il envisage tout simplement de faire tourner son effectif. « Il nous faut veiller à la fraîcheur du groupe avant ces phases finales qui commenceront si tout va bien pour nous, trois semaines après la clôture de la phase régulière ».

Finalement, la prestation sous de conditions climatiques compliquées n’a pas été à la hauteur et dans le prolongement des précédentes. Mais ce succès, aussi court soit-il, finalise définitivement les débats pour la place de premier (à deux journées de la fin). Ce fut une chasse poursuite pour des Chartrais pugnaces et déterminés jouant avec leurs armes et déstabilisant le groupe stadiste.

Pour Rémi LESCAMEL (entraineur du SNR) : « Pour avoir disputé la rencontre avant de l’avoir jouée, ce que nous envisagions a eu lieu. Chartres nous a fait déjoué et nous n’avons pas eu le plaisir de voir évoluer un grand Niort. Retenons la victoire. Ce terrain devenu gras  ne favorise pas notre jeu. Dès que nous avons mis de la vitesse, nous marquons. Maintenant terminons le travail du mieux possible avant les phases finales ».

Pour Didier NOURAULT (entraîneur de Chartres) : « Nous ne passons pas loin mais nous avons commis trop de fautes d’indiscipline. Niort fait la différence alors que nous évoluons à treize. Pour la fin de saison, notre objectif sera de nous occuper de notre jeu. La qualification est encore possible. Mais nous avons conscience que ne jouons pas dans la même catégorie que l’adversaire du jour. Nous étions en Honneur il y a trois ans. »

Pour Clément KESTEMAN (capitaine et piler du SNR) : « Match difficile face à une équipe lourde qui a su contrer notre jeu sur ce terrain. Maintenant qualifiés, il va falloir mettre à profit nos dernières rencontres pour la préparation des phases finales sans reproduire les erreurs du passé ».

Pour Julien MASSE (pilier du SNR) : « Je souhaitais terminer sur une victoire. Le contrat est rempli. C’est avec beaucoup d’émotion et le cœur gros que je quitte le stade ou j’ai passé cinq merveilleuses années ».

SANS TREMBLER FACE AUX BRETONS

Huit jours plus tard se présentent les Bretons du Rheu. L’esprit tranquille, c’est une équipe mixte entre jeunes niortais pur souche (Digout, Nieto, Dréan, Beinchet, Larcher), des retours de blessures (Kesteman, Bernard, Sapparart, Lamotte) et des titulaires cadres (Briatte, Brazier, Vialex, Giraud, Piaud, Dimeck, Cousin, Toraud, Gaubert) qui va en découdre.

Au bénéfice d’une large victoire, les Niortais achèvent invaincus la phase régulière à Espinassou. Auteurs de 4 essais par mi-temps, ils ont étouffé les banlieusards rennais.

Après cette rencontre du côté niortais, Rémi LESCAMEL reconnait que « il y a des choses à rectifier. Par rapport à la semaine dernière, nous constatons une saine réaction sur l’engagement. Mais tout est loin d’être parfait avec des déchets sur certaines phases ».

Sébastien MOREL retient que « le groupe est dans le vrai par rapport à ce que nous voulons mettre en place. Par contre, nous allons avoir un période d’un mois délicate à gérer à cause des trous dans le calendrier. Nos futurs adversaires potentiels pour les 16e vont enchaîner les matchs et pas nous. Nous pourrons en profiter pour compter sur un groupe au complet mais pour le rythme de la compétition, je ne suis pas sûr que cela représente un avantage. Restons concentrés et vigilants… ».

Le capitaine et pilier niortais, Clément KESTEMAN a quant à lui sa propre analyse. « Je considère que cette victoire est satisfaisante. Nous souhaitions très clairement faire mieux que face à Chartres où nous n’avions pas respecté les fondamentaux. Aujourd’hui nous avons été défaillants dans la conservation du ballon. Nous nous sommes expliqués à la mi-temps et nous nous sommes repris. Alors cela a été mieux mais il nous reste des détails à bosser. Dès demain, nous allons préparer les phases finales… ».

Les rendez-vous sont pris pour les seizièmes dans un premier temps (aller : 23 Avril et retour : 30 Avril), puis dans un second temps les huitièmes de finales (aller : 7 Mai et retour : 14 Mai). Précisions : les matchs retour auront lieu à Niort et le vainqueur des huitièmes de finale monte en Fédérale 1.

UNE RESERVE PERFORMANTE

L’équipe de Lionel POQUE et Jérôme QUILLET n’est pas en reste. En lever de rideau, les jeunes niortais ont révisé leurs gammes sans faire dans le détail. Ils gonflent ainsi leur capital « points » au classement avec deux bonus offensifs. Si contre Chartres un score sans appel de 41 à 0 en leur faveur traduit les excellentes dispositions, celui obtenu contre Le Rheu ne fait que le confirmer avec une victoire 54 à 0. Ils visent toujours une qualification pour la suite de leur compétition… accessit qu’ils ont la possibilité de conforter leur du dernier déplacement à Gennevilliers.

Ainsi le Stade Niortais réussirait l’exploit de participer avec ses deux équipes Séniors aux phases finales deux saisons consécutives. Pour rappel, souvenez-vous que l’an dernier, l’équipe B niortaise a terminé dans le dernier carré, échouant en demi-finale du championnat. Pourquoi pas renouveler cette aventure….

DES MOINS DE 14 ANS SUR TOUS LES FRONTS

Avant le dimanche de folie lors de la venue des Bretons, les festivités ont commencé la vielle. En effet, nos Jeunes en catégorie des Moins de 14 ans se sont particulièrement distingués.

Encadrés par Frédéric MOREAU et Gwen LEMAIRE, quatre membres de cette section suivent les traces des Bastien Fuster, Timothé Digout, Nicolas Niéto, Lucas Dréan ou encore César Bodin, Yohann Rimek et bien d’autres…. En effet, Simon TAPIN, Mac Elouan MUTUNGWA, Hubert RAISON et Mathieu MOUSSET se sont qualifiés pour la phase finale du Challenge Orange en remportant le tournoi régional. Ils seront donc présents le jour de la finale du TOP 14 dans l’enceinte de Marcoussis pour placer le plus haut possible les couleurs du Stade Niortais.

Ils seront accompagnés dans cette conquête du graal, pour leurs camarades qui se sont particulièrement distingués lors de la finale régionale Grand Ouest à Nantes du concours « Découverte de l’Arbitrage ». Voilà une belle délégation niortaise qui a en poche ses billets pour la finale du championnat de France.

UNE SELECTION CHEZ LES JEUNES NIORTAIS

Les Moins de 16 Ans viennent de terminer leur phase de classement en championnat Teulières A. Après avoir chuté pour la première fois de la saison lors de la venue du dauphin Lormont à Espinassou (17 à 18 dans la dernière minute), ils se sont bien repris samedi dernier. Au stade Rébeilleau, ils ont dominé dans un derby régional Poitiers sur le score de 23 à 13. Le groupe de TALBOT-GRIS-ZDAN termine brillamment à la première de la poule et se qualifie pour la suite de la compétition.

Leurs aînés en Moins de 18 Ans ont subi quant à eux la loi des Poitevins en s’inclinant 41 à 8.

Mais le trio CALLARD-FUSTER-MOUSSEAU a la satisfaction de voir un de leur garçon doté de la double nationalité Française et Roumaine retenu prochainement dans la sélection roumaine des Moins de 18 Ans. Le jeunes SILVIU a vu ses qualités relayées par un intermédiaire vers le se sélectionneur national de cette catégorie. Il participera ainsi à la prochaine Coupe d’Europe de cette tranche d’âge qui doit se dérouler en Bretagne. Bonne chance à lui !!!

LES DRAGONES CONTINUENT

Les Niortaises ont également doublé dans leur championnat Grand Ouest. A Chinon pour l’avant dernière levée, en Moins de 18 Ans, les Dragonnes ont dominé Poitiers et Saujon-Rochefort et se sont inclinées avec à chaque fois le bonus défensif face à Nantes, Le Mans et Chinon.

Samedi dernier, à Espinassou pour la dernière, elles ont fait mieux en battant Poitiers, Nantes et Saujon-Rochefort à chaque fois avec le bonus offensif. Mais en contrepartie, les filles dirigées par Sophie BUREAU, Christophe BERTRAND et Johan THOMAS échouent de nouveau face à leurs bêtes noires Le Mans et Chinon.

Deuxièmes au classement de cette phase de championnat, elles espèrent être qualifiables pour les phases finales au bénéfice d’un repêchage en qualité de meilleur second.

DES MODIFICATIONS FEDERALES

Il est important de noter que des modifications viennent d’être votées par les instances fédérales pour les prochains championnats de la saison 2017-2018. En effet, en Fédérales 2 et 3, les poules passent à 12 clubs avec pour conséquence directe une absence de descente en cette fin de saison. Intéressant pour nos voisins de Parthenay et de Chauray…

La Fédérale 1 voit également cette transformation combinée avec la création d’un championnat parallèle pour des Espoirs (Moins de 23 Ans) en lieu et place du championnat Réserves. Ainsi, si le Stade Niortais accède à ce premier rang amateur, exit la Réserve sous sa forme actuelle jouant en lever de rideau contre les mêmes clubs que la Première. Un championnat parallèle est créé. « Cela va nécessairement nous mener à réfléchir », souligne Olivier LARROUY, Responsable du Secteur Sportif. « Cela va alourdir notre tâche si toutefois notre souhait d’accession se réalise. Un nouveau budget déplacement est à prévoir et un effectif de jeunes à quantifier et à bonifier ». Mais pour l’instant chaque chose en son temps.

                                                     Rugbystiquement, en attendant la suite….                                                                                           

                                                                                           Eric Massounie

VISITES depuis octobre 2014

1.png0.png1.png3.png1.png4.png
Aujourd'hui159
Cette semaine374
Ce mois1903
Total101314