rire

ECHOS STADISTES n°11 2016-2017

ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES    (N° 11)

SAISON 2016 - 2017

UN FAUTEUIL DORE

Le Stade Niortais poursuit son chemin, toujours en tête de sa poule avec maintenant un écart très conséquent (14 points d’avance sur le second Gennevilliers et surtout 16 sur le troisième Rennes). En rappel, les deux premières places de la poule sont qualificatives directement pour les seizièmes de finale (match aller le 23 Avril et retour le 30 Avril 2017). Vous pouvez donc déjà cocher ces deux dates sur votre calendrier. Le spectacle devrait être au rendez-vous….

Cette avance au classement avec déjà commencé avec la combinatoire de la victoire bonifiée sur Rennes et le succès surprise de Orléans à Gennevilliers. Et pour autant, tout ne semblait pas si simple avant la venue des Bretons. De nombreuses blessures pouvaient laisser planer un doute. De plus, les étudiants rennais avaient dominés les Niortais lors du match aller, certes sur un score serré de 29 à 25 permettant aux stadistes de revenir avec le bonus défensif.

Privé de son buteur Romain Chauvet et de bien d’autres cadres, le Sade Niortais aborde la venue de Rennes avec un manque de sérénité d’autant que les Bretons arborent une belle confiance avec six victoires consécutives et surtout un buteur qualifié de meilleur réalisateur de la poule, le trois quart aile Forgues. « Ce match appelle une revanche. Il est primordial de savoir « performer » à domicile pour consolider notre statut de premier. Restons sur la dynamique de notre succès sur Orléans », commente le co-entraîneur Sébastien MOREL, pour la circonstance présent parmi les 23 noms de la feuille de match.

Ce dernier ne pensait pas si bien dire car il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour que les Niortais s’installent dans la rencontre. Le score de 26 à 3 à la mi-temps et surtout la manière ne laissent planer aucun doute sur l’issue de celle-ci. Pour autant, Rennes venait à Niort avec une réputation d’équipe solide et difficile à manœuvrer. Mais tout comme Gennevilliers et Orléans, des concurrents directs, les Noirs et Blancs sont repartis de la cité deux-sévrienne avec 45 point encaissés. Il n’y a donc pas eu photo !!!! 7 essais à 1… démontrant la bonne santé de l’attaque niortaise.

Pour Rémi LESCAMEL, entraîneur du Stade Niortais, « le comportement des joueurs à la hauteur de note attente débouche sur un bon match. Nous avons su mettre une belle pression en disposant des ballons, même si des pertes de balles montrent notre inquiétude sur la maîtrise du jeu. Il nous faut continuer en ne comptant que sur nous-même ». De son côté Thimotée DIGOUT (demi de mêlée niortais) confirme que « l’entame de la partie nous a bien positionné et les avants ont pris très rapidement l’ascendant sur l’adversaire. A l’aller, nous avions souffert ce qui laissait présager une autre opposition plus consistante. Notre rugby de mouvement tout en jouant dans les intervalles, nous a rendu les choses faciles ».

Côté rennais, le responsable technique, Kevin COURTIES, avoue que « l’équipe a été dominée dans le jeu au sol. Notre première mi-temps ne reflète pas la qualité de mon groupe. Peut-être que nous avons laissé trop d’énergie face à Chartres et contre Le Rheu. La deuxième mi-temps a été plus aboutie. J’aurai bien apprécié que nous prenions le bonus défensif ». Mais celui-ci est bien loin de par le tableau d’affichage avec un net 45 à 10.

UNE MISE A JOUR BENEFIQUE

A la sortie de cette démonstration très aboutie, le Stade Niortais remet le couvert pour se rendre à Saint Junien dans le cadre d’une rencontre reportée au cours de mois de Janvier 2017. L’idée majeure est de ne pas se louper et d’enfoncer le clou pour augmenter son avance au capital « points ». Avec seulement 2 victoires glanées, cet adversaire est réellement à la portée du XV niortais s’appuyant sur sa série en cours de succès. Pour autant, Sébastien MOREL s’attend « à un réel combat face à une équipe qui joue son maintien devant tous ses partenaires. Suite à une fatigue constatée après Rennes, nous avons adapté les entraînements à travers plus de qualitatif que de quantitatif. Imposons notre rythme dès le coup d’envoi et cela devrait aller ».

Malgré des blessés, annoncés pour une grande partie d’entre eux de retour face à Chartres (en Réserve et en Première), il ne pensait pas si bien dire. Au terme de la 4e minute de jeu, les Niortais mènent 12 à 0 après avoir inscrit 2 essais pour atteindre les citrons sur un sec 19 à 0. La reprise est la copie conforme du coup d’envoi, le score évoluant à 31-0 à la 47e minute. Après que St Junien sauve l’honneur, le Stade Niortais déroule vers une victoire non contestable. « Nous ne boxons pas dans la même catégorie et nous avons été surpris dans l’intensité », reconnaît l’entraîneur saint juniot, Damien GAYOUT.

Exempt dimanche dernier, des résultats sont venus conforter ces écarts. Victoires de Rennes sur Gennevilliers (28 – 17) et d’Orléans contre Isle sur Vienne (15 – 12), toutes deux non bonifiées, avec le nul concédé par Chartres sur Le Rheu (12 à 12), c’est avec 12 points d’avance sur le second Rennes et 14 Sur Gennevilliers que le Stade Niortais Rugby aborde le dernier tryptique de la phase de classement (réceptions de Chartres et de Le Rheu avec un déplacement à Genneviliers pour finir).

UNE RESERVE EN BONNE POSITION

En parallèle de l’équipe première, la Réserve poursuit son chemin avec dans ses rangs de nombreux jeunes niortais qui ne cessent de faire leurs gammes. Depuis, le début de la saison, un certain nombre d’entre eux ont eu la possibilité de faire valoir leurs talents à l’étage supérieur, soulignant la politique de formation du Stade Niortais Rugby.

Si face au premier de poule, Rennes, les hommes du duo Lionel POQUE et Jérôme GUILLET, n’ont pas pu s’imposer. Après avoir mené de longues minutes, les Rennais ont pris le dessus sur de vaillants stadistes qui ne méritaient pas le virement de situation en fin de rencontre. Ils s’inclinent finalement avec les honneurs sur le score de 18 à 23, le bonus défensif en poche.

Huit jours plus tard, toujours avec pour objectif une qualification en phases finales, Les Jeunes ont montré la route à leurs aînés sur le terrain de Saint Junien. Leur victoire bonifiée offensivement les positionne à la quatrième place de la poule avec 3 derniers matchs restant à disputer et à leur portée. Il y a fort à parier qu’ils vont réussir dans leur entreprise….

LA PEPITE DU STADE NIORTAIS

L’équipe de Moins de 16 Ans n’arrête pas de faire la joie de ses entraîneurs que sont Willy TALBOT (référent), Christophe GRIS (avants) et Mathieu ZDAN (trois-quarts). Depuis le début de leur championnat en Teulières A, ils sont tout simplement invaincus. Les jeunes stadistes totalisent 11 victoires et 1 match nul, soit avec les bonus offensifs obtenus 53 points au compteur et hors de portée à leur première place de la poule.

Pour la mise à jour de leur calendrier, ils n’ont pas fait dans la dentelle en allant gagner à Limoges 14 à 11 et en dominant à Espinassou Mérignac 25 à 5. Bravo à eux…. Ils ne leur restent plus que la réception de Lormont et un petit déplacement à Poitiers avant d’entamer leur campagne en phases finales.

Dans le même temps, les Moins de 18 Ans ont subi deux défaites et se placent au 6e rang de leur poule avec 20 points (4 victoires et 8 défaites) :

-          Limoges - Niort 26 à 7

-          Niort – Mérignac 0 à 22

Chez les plus jeunes, la phase départementale du nouveau Challenge Trophée Orange s’est déroulée le 18 Février dernier à Parthenay. 7 équipes étaient inscrites et ne représentant que 4 écoles de rugby.

A la fin de toutes les épreuves, le classement final est le suivant : 1. Stade Niortais 4 avec 191 points, 2. Stade Niortais 1 avec 190 points, 3. Stade Niortais 2 avec 161 points, 4. Parthenay avec 156 points, 5. Saint Maixent avec 150 points, 6. Stade Niortais 3 avec 149 points, 7. Chauray avec 125 points.

Les 4 premières équipes (dont 3 stadistes) sont de fait qualifiées pour poursuivre leur chemin et pour participer à la phase régionale qui aura lieu le 18 Mars prochain à Saint Maixent.

UNE REPRISE CHEZ LES ANCIENS

Du côté de la section des Anciens, les Zaba’s Boys, l’activité sportive ne cesse pas au cours de l’hiver, même si de temps en temps le terrain est considéré comme impraticable par les services des espaces verts de la ville.

Enfin une bonne nouvelle pour les plus jeunes qui ne cessent de réclamer des matchs pour changer des rituels « touchés à deux mains » du Jeudi soir. Au calendrier est planifiée une rencontre à XV le 2 Avril 2017, soit un dimanche matin, contre une entente entre les Anciens du CRA Niort et du SA Saint Maixent. Belle occasion pour les aînés de ces trois clubs de se retrouver pour faire vivre le cuir….

Il est prévu que les règles soient quelque peu modifiées et adaptées afin de ne blesser personnes. Ainsi, les placages et les rucks seront revus pour éviter les chocs traumatisants. A la suite de cette rencontre, la réception sera salvatrice pour retrouver des forces et assurer une bonne récupération, prolongée par un casse-croûte pour les plus résistants….

                                                   Rugbystiquement, en attendant la suite….                                                                                        

                                                                                          Eric Massounie

VISITES depuis octobre 2014

1.png0.png1.png3.png1.png3.png
Aujourd'hui158
Cette semaine373
Ce mois1902
Total101313