rire

ECHOS STADISTES n°10 2016-2017

ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES    (N° 10)

SAISON 2016 - 2017

UN PARCOURS IDEAL

Depuis le dernier numéro des Echos Stadistes, suite à la victoire acquise face à Isle sur Vienne, le Stade Niortais a poursuivi « son bonhomme de chemin », conservant la première place de la poule après deux rencontres supplémentaires.

Le déplacement à Saint Junien remis au 26 Février prochain à cause de mauvaises conditions climatiques, les Niortais ont reçu à Espinassou les Parisiens du PUC. Face à la lanterne rouge de la poule, les débats n’ont pas été si simples. Mais cela n’empêche pas les hommes du duo technique LESCAMEL-MOREL de glaner un nouveau succès bonifié sur le score sans appel de 31 à 10, quatre essais à un.

Pour Sébastien MOREL, « sans enthousiasme, nous avons joué notre rugby en perdant beaucoup de ballons. Les Parisiens se sont positionnés souvent hors-jeu sans être sanctionnés à chaque fois et ils n’ont rien lâché. Ce n’est que par abnégation que nous avons inscrit ce dernier et quatrième essai synonyme de bonus offensif. Le mérite en revient aux joueurs ».

De son côté, pour le trois quart centre Nicolas NIETO, « nous avons réussi un match correct même si nous avons pêché dans la finition. Cette victoire à cinq points sera à bonifier lors de notre futur déplacement à Orléans ».

Si les Etudiants étaient venus à Niort pour se rassurer et poursuivre leur redressement suite à une récente victoire face à Chartres, ils demeurent à la dernière place. Leur entraîneur, Vincent OUZET avoue que son groupe « reste, malgré la défaite, sur une bonne dynamique. Diminués en conquête, nous avons commis trop de fautes pour espérer mieux. Certaines individualités du Stade Niortais nous ont posé de nombreux problèmes que nous n’avons pas su résoudre. Nous n’avons pas rendu la tâche facile aux Niortais ». Bravo au capitaine niortais du jour qui n’est autre que le jeune Thimoté DIGOUT, un pur produit du Stade et de son Ecole de Rugby

DANS LA CONTINUITE

En partance pour Orléans huit jours plus tard, le groupe niortais a la forte intention de réaliser « un bon coup ». Ainsi une des deux places pourrait être envisagée très sérieusement et positionnerait l’adversaire du jour à distance. Le détail a son importance en vue d’éviter l’étape « barrages ».

« Il ne faut pas croire que cela sera facile », avoue Sébastien MOREL, « Attention au vent et à la pluie qui sont annoncés. Soit des conditions qui ne nous conviennent pas du tout. Nous devons également jongler avec les blessés et ceux qui reprennent… ». Mais quel que soit le groupe finalement choisi, les joueurs ont le devoir d’éclairer l’horizon du club.

Grâce à une superbe première mi-temps avec 25 points inscrits contre 10 pour les Orléanais, les Stadistes sont presque en seizièmes de finale de Fédérale 2 au bénéfice du break réalisé au classement. Orléans concède au final sa première défaite de la saison sur ses terres après avoir été humilié à Niort (39 à 3). Le Stade Niortais devient ainsi « leur bête noire ».

Le capitaine, Clément KESTEMAN, se dit « très fier de l’équipe. Nous sommes les premiers à faire chuter Orléans sur son terrain. Même si nous peinons en deuxième mi-temps, nous réalisons une excellente opération ». De son côté, l’entraîneur Rémi LESCAMEL reconnait que « chaque équipe a eu sa mi-temps. A la pause, malgré l’écart au score en notre faveur, j’ai demandé à mes gars d’être prudents, rien n’étant fait. Je me doutais que l’adversaire aurait une réaction d’orgueil. Cette victoire (25 à 20) représente une bonne affaire ».

Du côté d’Orléans, la déception est immense. Franck COHEN, responsable technique, traduit la frustration de son groupe. « Nous n’avons pas été au combat au cours du premier acte que nous avons joué toute la semaine dans nos têtes. Mais aujourd’hui elle est restée aux vestiaires ». Quoiqu’il en soit, les Niortais ne l’ont pas volée et peuvent envisager très sérieusement et directement les 16e de finales avec une réception pour le match retour. Mais attention, il reste quelques adversaires à jouer….

LES FEMININES EN SECONDE PHASE

Lors de la seconde journée de leur poule Elite du Grand Ouest, les Dragonnes (section Moins de 18 ans) progressent et confirment leurs excellentes dispositions. A Rochefort, elles rencontrent de nouveau les féminines qui leur ont été opposées 15 jours plus tôt.

Voici les résultats :

-          4 victoires face à Poitiers 25 à 15, contre Le Mans 20 à 5, face à Nantes 25 à 0 et enfin Rochefort-Saujon 25 à 5 ;

-          1 défaite contre les invincibles de Chinon 20 à 5

Les Niortaises terminent donc la journée à la deuxième place et se positionnent au même rang au sein de la poule au cumul de points. Le rendez-vous est pris le 25 Mars prochain pour le compte de la 4e journée après avoir poursuivi leur progression au cours du 3e acte, le 11 Mars 2017 chez les favorites, à Chinon.

En attendant, les protégées de Christophe BERTRAND, les jeunes filles ont pris plaisir à participer à un tournoi promotionnel à La Rochelle en avant match France – Ecosse (Tournoi Féminin des 6 Nations). Face à Chinon, un adversaire difficile à battre, et Brest un gros calibre, les Dragonnes tombent et sont reversées en poule de classement entre une 7e et une 11e place du tournoi.

Au bénéfice de 4 victoires face à Epernay, Le CD 56 du Morbihan, Thouars et Melle, la 7e place sur 11 équipes présentes récompense leurs prestations.

Pour les moins de 15 Ans, seule équipe club du rassemblement, les Niortaises se qualifient pour la poule finale avec en vue une place sur le podium du tournoi. Une victoire face aux filles de la Loire (CD44) et du Haut Poitou (CD86), un match nul contre les Maritimes (CD17/1) les propulsent en tête de leur poule en matinée et qualifient pour la phase majeure de l’après- midi.

Suivent alors deux défaites contre leurs homologues de Charentes (CD16) et de Bretagne (CD56). Elles terminent malgré tout à la troisième place avec un très bon état d’esprit et un gros engagement, le tout avec une grande fierté.

Puis toutes les filles ont pris la direction du stade Deflandre après une bonne douche, une collation et un pique-nique au chaud. Pour l’histoire, certaines n’avaient encore jamais assisté à une vraie rencontre dans un tel stade et elles ont applaudi aux très beaux gestes des Françaises face à de pâles Ecossaises (score 55 à 0) en compagnie de plus de 10 000 spectateurs.

Parmi les Niortaises, deux d’entre elles ont eu l’honneur d’officier comme ramasseuses de balles. Même le froid ne les prive de leur plaisir. Enfin, elles reprennent la route vers Niort avec plein d’étoiles dans les yeux et des photos remplissant la mémoire de leur portable.

DES JEUNES GARCONS PERFORMANTS

Depuis le début de leur championnat en Teulière A, les Cadets du Stade Niortais (Moins de 16 ans) deviennent une réelle pépite au sein du club. Invaincus depuis l’entame des oppositions, après leur dernier exploit qui les voit battre Cognac en Charentes (22 à 0), ils comptabilisent 45 points à la première place de la poule. Ils comptabilisent 9 victoires et 1 match nul. Rien ne les arrête et ils attendent avec impatience les phases finales pour lesquelles ils sont qualifiés quoiqu’il arrive. Leur premier challenge consiste à conserver leur invincibilité avant d’entamer cette seconde phase.

Les Moins de 18 Ans en championnat Balandrade sont un peu plus en difficulté. Mais leur détermination est toujours tout à leur honneur. Pour preuve, la victoire glanée également contre Cognac (24 à 20), la quatrième en 10 journées. Ils se classent 5e avec 20 points et comptent maintenir le cap au terme de la phase régulière.

De leur côté, les Minimes (Moins de 14 ans) se déplaçaient à Joué les Tours le 11 Février dernier. Dans la poule du matin, ils dominent Blois (12 à 0) et Ris Orangis (35 à 0). L’après-midi, Libourne subit la loi des Niortais 40 à 0. C’est finalement contre l’entente Touraine Plus qu’ils s’inclinent 21 à 14. Pour terminer, battant La Rochelle 35 à 0, ils achèvent la compétition au 3e rang sur 15 participants. L’encadrement s’avoue très satisfait des enfants qui ont su rehausser leur niveau de jeu avec 20 essais inscrits contre 3 encaissés, échouant aux portes de la finale pour 1 essai concédé en trop face à Touraine Plus. Au final, ils sont privés d’une participation en finale de ce super challenge de France Espoir qui doit se dérouler à Marcq en Bareuil près de Lille.

En compétition parallèle à Niort pour le compte du « Concours Découverte Arbitrage », des Niortais se portent candidats pour décrocher « le graal ». Les représentants niortais des sections en Moins de 14 et de 16 Ans, ont remporté le concours régional. De nouvelles vocations se développent ainsi au Stade Niortais dans le corps arbitral.

Pour Olivier GARAULT, responsable de l’Ecole de Rugby Niortaise, « tous ces résultats nous confortent dans nos choix stratégiques qui commencent à porter leurs fruits ». Le pôle Jeunes a ainsi sa raison d’être…

                                                     Rugbystiquement, en attendant la suite….                                                                                           

                                                                                           Eric Massounie

VISITES depuis octobre 2014

1.png0.png1.png3.png1.png3.png
Aujourd'hui158
Cette semaine373
Ce mois1902
Total101313