rire

ECHOS STADISTES n°9 2016-2017

ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES    (N° 9)

SAISON 2016 - 2017

UNE REPRISE EN DEMI-TEINTE

A la suite de plusieurs semaines de repos sur le plan compétition, la reprise sonne pour les joueurs du Stade Niortais Rugby le dimanche 15 Janvier 2017 avec la réception d’Isle sur Vienne.

En ce début d’année, les hommes du duo technique LESCAMEL-MOREL se souviennent encore du revers subi lors du premier match de championnat dans le Limousin (26 à 24). Les bienfaits de sept semaines de coupure dans ce championnat de Fédérale 2 sont multiples comme le retour des blessés et l’acquisition d’une nouvelle fraîcheur. Après avoir infligé une quarantaine de points à l’équipe de Gennevilliers, le retour aux affaires risque d’être un peu délicat. Cohésion, automatismes et dynamisme sont à retrouver.

« Sept semaines d’interruption équivaut à la trêve entre deux saisons. C’est un peu long. » soulignent les entraîneurs. La remise et le maintien en forme ont été confiés à Antoine LEROY qui avoue que « les joueurs sont restés sérieux. Un seul coup d’œil permet de voir que les compteurs sont au vert. Espérons que notre rythme affiché face à Gennevilliers soit de nouveau présent. Le travail est axé sur l’explosivité. Le fait de recycler certains blessés est très positif ».

UNE SIMPLE VICTOIRE

Ainsi Aurélien JUIN, Clément GOURET, Nicolas NIETO, Théo LARDY et Freddy GIRAUD reprennent du service. Seuls demeurent à l’infirmerie Baptiste SAPPARART, Dorian FAYS, Jerry Lee BERNARD, Samuel BOISSINOT et Ignacio CONTARDI avec des fortunes diverses en vue d’une reprise d’activité.

Au terme d’un match décousu, les Niortais ont réussi à atteindre un premier objectif avec une simple victoire sans génie face à un adversaire très présent dans les regroupements et maîtrisant l’art de hacher le jeu. La pelouse très lourde ne favorise pas non plus le jeu pratiqué par les locaux fait de mouvements et de passes. C’est finalement en fin de rencontre sur un essai pointé par le troisième ligne sud-africain, Jean Claude FOURIE, que se fait la décision. Les spectateurs ont trouvé le temps long pour voir cette victoire se confirmer sans pour autant que les joueurs soient inquiets.

Ce résultat combiné avec ceux des adversaires directs pour l’une de deux premières places de la poule, autorise le Stade Niortais à voir un horizon dégagé car seul en tête de poule devant Orléans et Gennevilliers.

REACTIONS D’APRES MATCH

Sébastien MOREL (co-entraîneur du Stade Niortais) : « Avec la sensation d’avoir accompli beaucoup de travail durant la trêve, cette prestation ne correspond pas à nos attentes. Défaillants en conquêtes, nous avons également été perturbés par le jeu de notre adversaire ralentissant tous les ballons et coupant notre jeu rapide. J’ai apprécié la titularisation de Paul Rassinoux à l’ouverture. En tout état de cause, nous allons nous servir de cette rencontre et de cette frustration pour prochainement montrer un autre visage. Ne perdons pas de vue que les deux premières places de la poule représentent notre objectif ».

Thimotée DIGOUT (demi de mêlée du Stade Niortais) : « Evitons lors des prochaines rencontres de rééditer ce type de prestation. Notre statut et nos ambitions doivent exiger autre chose par rapport à la mise en place de notre jeu. Nous n’avons peut-être pas pris assez au sérieux cet adversaire après les résultats antérieurs auxquels nous nous sommes habitués. Finalement, Isle sur Vienne nous aura posé bien des problèmes. Retenons la victoire et non la manière ».

Jean Philippe BARRIERE (entraîneur d’Isle sur Vienne) : « Nous nous déplacions sans ambition face à un adversaire qui est au-dessus de nous. Notre idée est de préparer les prochaines joutes. Un brin de frustration s’affiche sur les visages de mes garçons en repartant de Niort sans le bonus défensif. Nous avons fait jeu égal avec les Niortais. Je regrette que l’arbitre nous enlève ce petit point mérité sur une action très confuse nous laissant le sentiment d’être, comme bien souvent, arbitrés comme des petits. Ce match nous donne de l’allant pour la suite ».

LA MOBILITE D’ERASMUS

De par son enthousiasme, son engagement et ses grandes chevauchées, Christiaan est très apprécié des supporters du Stade Niortais. Réalisant sa seconde saison à Espinassou, ce sud-africain a maintenant trouvé ses marques. « Cette année, je commence à parler français…à comprendre et à me faire comprendre. La communication est importante et cette expérience est très enrichissante pour moi. La venue de mon pote JC (Jean Claude FOURIE), a contribué à une meilleure insertion, pour lui comme pour moi ».

A la limite du niveau professionnel pour intégrer le groupe des Cheetas, il a souffert d’un équilibre à respecter entre les joueurs blancs et de couleurs, soit de la politique sud-africaine pour le développement du rugby. « Sur le sol français, je n’exerce pas d’autre activité que le rugby. Ce statut se rapproche donc du professionnalisme. L’apprentissage du français meuble mon quotidien ».

Positionné à la mêlée au coup d’envoi, il termine face à Isle sur Vienne au bout de la ligne d’attaque comme trois quart aile. Mais pour lui, peu importe le poste occupé, la fougue est la même. « Demi de mêlée de formation, je m’adapte aux autres postes pour les besoins de l’équipe ».

Revenant sur la rencontre de reprise face aux Islois, il reconnait que « ce ne fut pas un beau match, sur un terrain gras et face à un groupe solide. Nous n’avons pas trouvé les solutions ».

Avec ses camarades, son objectif consiste à conduire le Stade Niortais en première place de la poule. Continuer à gagner pour réussir à monter en Fédérale 1.

LES FEMININES EN SECONDE PHASE

Le Samedi 14 Janvier 2017, les Dragonnes ont découvert leurs adversaires de la nouvelle poule du Grand Ouest. Dix d’entre elles ont alors affronté le grand froid du Nord. Elles se déplacent au Mans pour la première journée de la seconde phase. Chinon, Poitiers, Saujon-Rochefort, Le Mans et Nantes complètent la poule.

Les filles connaissent la valeur de leur premier adversaire chinonais doté d’un effectif doublé. Menant 10 à 5 à la mi-temps, les Niortaises sont dépassées en seconde période pour s’incliner 27 à 17. Dans la foulée, elles réagissent sans trembler face aux Poitevines battues nettement 27 à 0. Puis les Dragonnes retrouvent les Marcassins (Saujon-Rochefort), confrontations qui donnent régulièrement lieu à des échanges très serrés. Ce troisième match du tournoi ne déroge pas à la règle s’achevant sur un score de parité 10 à 10. Après la pause pique-nique, la reprise propose une joute face aux Nantaises vêtues d’un merveilleux maillot jaune et rose. Plein d’allant, les Deux Sévriennes écrasent leurs homologues 30 à 5. Enfin arrive le dernier acte de la journée face aux hôtes, abordé avec de la fatigue et une grosse pression. A tour de rôle les équipes pointent en terre promise à 4 reprises chacune. Seule une transformation fait la différence et donne la victoire à Pontlieue (Le Mans) 22 à 20.

Voilà une nouvelle journée qui donnent de l’espoir pour la suite. L’encadrement est convaincu que les Filles sont capables de gagner un tournoi…

LES GARCONS SCORENT

Le même jour, les jeunes garçons du Stade Niortais et de l’Entente Niort-Chauray joutaient respectivement face à St Jean d’Angély à Espinassou et contre La Couronne. Voici les résultats :

Moins de 16 Ans en championnat Teulières Niort bat St Jean 93 à 7

Moins de 18 Ans en championnat Balandrade Niort bat St Jean 60 à 12

Moins de 16 Ans en championnat Teulières B RCN XV bat La Couronne 33 à 21

Moins de 18 Ans en championnat Phliponeau RCN XV bat La Couronne 25 à 0 (forfait)

LA SECTION RUGBY FAUTEUIL

Les 21 et 22 Janvier 2017, les Niortais de la Section Rugby Fauteuil ont passé leur week-end du côté de Limoges dans le cadre d’une nouvelle journée de leur championnat de Nationale2/3. Voici leurs résultats :

Auterive bat Niort 45 à 31

Panazol bat Niort 51 à 33

Auterive bat Niort 58 à 20

Il s’avère que les joueurs éprouvent des difficultés à mettre en place sur le parquet les éléments travaillés durant les entraînements et à transcrire leurs progrès. La technique ne leur suffit pas pour faire jeu égal avec leurs adversaires. Mais leur engouement et leur volonté ne font pas défaut. Là est leur mérite….

Au niveau du calendrier, le prochain déplacement à Carquefou aura lieu les 25 et 26 Mars 2017. D’ici là, ils ont le temps de travailler et de progresser. L’autre bonne nouvelle est la perspective de pouvoir organiser des phases finales en Mai prochain niveau Nationale 3 (le week-end du 6/7/8 Mai 2017). Encore de belles aventures pour tous les membres de cette section très dynamique

SOUVENIRS

L’Association des Anciens du Stade Niortais est très fière d’annoncer que, en mémoire de notre ami SERGE, la pierre tombale est finalisée et installée. La collecte organisée et alimentée par les donateurs que le Président Alain ROUVREAU ne cessera de remercier, donne même lieu d’offrir un chèque de 500€ en faveur de l’Ecole de Rugby du Stade Niortais. Il y a fort à parier que SERGE aurait très apprécié cette initiative lui qui a toujours été très proche des jeunes têtes blondes en qualité d’éducateur et de bénévole.

                                                     Rugbystiquement, en attendant la suite….                                                                                           

                                                                                           Eric Massounie

VISITES depuis octobre 2014

1.png0.png1.png3.png1.png7.png
Aujourd'hui162
Cette semaine377
Ce mois1906
Total101317