rire

ECHOS STADISTES n°7 2016-2017

ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES    (N° 7)

SAISON 2016 - 2017

QUE DU PLAISIR

Pour le dernier match de l’année à Espinassou, le Stade Niortais Rugby accueille Gennevilliers. Cette équipe de haut de tableau se déplace avec de l’ambition pour finalement un duel au sommet. Les deux clubs sont sur le même strapontin, tous les deux seconds de la poule après huit journées. Le président Jean Pierre MARTIN reconnait que « cela représente une rencontre importante étant la der de l’année et de la phase aller. Ce sera un beau spectacle ».

Pour Rémi LESCAMEL, il s’agit « d’un groupe solide qui joue le haut de tableau de Fédérale 2 et régulièrement qualifié pour les phases finales. Les deux clubs restent sur 2 victoires à suivre. Mais nous avons la volonté de rester maîtres sur notre terrain. La victoire nous classerait en tête de poule et nous éviterait de gamberger sur le plan mental ».

UNE 3e VICTOIRE BONIFIEE

Il ne pensait pas si bien dire. Même si secrètement, avec son compère Sébastien MOREL, il l’espérait. Et bien les joueurs leur ont offert un beau cadeau avant les fêtes de Noel, tout comme à leurs supporters qui ont finalement donné de la voix pour une première fois devant à leurs exploits.

Il ne fallait pas arriver en retard après le coup d’envoi fictif donné par le capitaine de la section Rugby Fauteuil du SNR. En huit minutes, le sud-africain Jean Claude Fourie pointe à deux reprises en terre promise, mettant sur le cul la défense adverse. Puis par la suite tout s’enchaine avec de belles actions et quatre essais supplémentaires. La cerise sur le gâteau avec les 5 points de cette 3e victoire bonifiée, combinée avec le résultat serré entre Orléans et Le Rheu, se traduit par un retour à la première place de la poule à la trêve.

Le plus fort est que le public, très nombreux en tribune, a pris autant de plaisir à voir évoluer les garçons que ces derniers sur le terrain. Là-dessus, ils sont tous unanimes.

COMMENTAIRES

Remi LESCAMEL (entraineur du SNR) : « La manière et le résultat, tout est réuni. Tout le groupe a été sur la même longueur d’onde et notre excellente entame nous a installé dans un certain confort ».

Clément KESTEMAN (capitaine et pilier du SNR) : « Nous nous étions fixés de remporter les trois matchs de ce bloc. Mission accomplie. Nous ne nous attendions pas à une si grande différence. Nous savions que cela serait un gros combat et nous avons mis l’engagement qu’il fallait. Nous n’avons pas laissé Gennevilliers sortir la tête de l’eau ».

Timothée DIGOUT (demi de mêlée du SNR) : « Notre entame nous met en confiance. Gennevilliers a voulu placer les débats au niveau des duels. Nous avons su répondre présent. Même si tout se déroule bien, à 20 – 0 à la mi-temps, nous sommes restés méfiants »

Jean-Baptiste LAMOTTE (trois quart centre du SNR) : « Avec l’appui d’une bonne défense, d’une grosse mêlée et d’une excellente conquête, nous n’avons jamais été mis en danger. Dès que Gennevilliers a commis une erreur, nous avons su marquer ».

Edgar BABOU (entraîneur de Gennevilliers) : « Nous nous attendions à un gros combat. Nous espérions au moins faire jeu égal et en fait nous prenons une claque. A partir du moment où nous n’avons pas mis de détermination et d’intensité suffisantes, nous n’avions aucune chance de nous imposer. Nous manquons encore de constance et nous n’avons pas été à la hauteur du défi proposé ».

LA RESERVE EN RETRAIT

La Réserve avec un effectif un peu court s’incline pour la première fois à Espinassou. Gennevilliers plus réaliste dans la finition s’impose donc 19 à 14. Le point de bonus défensif n’est pas suffisant pour consoler un groupe niortais qui a pourtant dépensé une énorme énergie pour renverser le score. Face à un quinze très imposant physiquement pour ce niveau de compétition, les jeunes niortais ont trop subi pour vaincre. Mais que ce résultat n’hypothèque en rien les ambitions des jeunes qui ont malgré tout démontré de la volonté. Il y aura des dimanches plus heureux.

LES RESULTATS DES JEUNES

LES FEMININES U18

Une belle première place

Samedi dernier, sur les terres melloises, les Dragonnes ont réussi la performance de terminer la quatrième journée de leur championnat à la première place. Il fallait bien que cela arrive à la vue des progrès constants que les Niortaises affichaient à travers chaque sortie. Les 12 joueuses inscrites sur la feuille de match remportent ainsi 5 victoires en autant de rencontres. Bravo à Camille B., Marine, Marie, Suryane, Charlotte, Lina, Camille M., Anaïs, Laure, Mathilde, Nina, Lola.

Les résultats sont les suivants :

Niort – Thouars 41 – 21

Niort – Melle 20 – 19

Niort – Poitiers 33 – 28

Niort – La Rochelle 25 – 0 (match perdu pour La Rochelle avec un effectif insuffisant)

Niort – Saujon/Rochefort 26 – 10.

Face aux joueuses locales, la tâche ne fut pas simple. Mais avec une grande rigueur défensive, les Dragonnes ont récupéré de nombreux ballons qui leur ont permis d’obtenir un essai d’avance sur Melle. Contre Poitiers, les filles ont exprimé tout leur talent. Elles ont même découvert une buteuse (Marine) qui a transformé 4 essais sur 5. Pour le dernier match de la journée face aux Marcassins, c’est encore à travers leur défense qu’elles dominent leurs adversaires malgré la fatigue et le froid.

Pour l’encadrement, « voilà un bilan sportif très positif. La satisfaction du jour vient de la défense exprimée par les jeunes filles. Elles ont récupéré beaucoup de ballons et leurs offensives ont fait très souvent mouche. Ce réalisme a été un sacré atout. Les progrès se traduisent par des passes après contact ou dans la chute, soit des automatismes que nous n’avions pas encore vu. De là en découle une continuité dans le jeu qui est bien perçue. Mention spéciale à Marine qui a eu une réussite au pied extraordinaire avec un 10 sur 20 essais inscrits. Tout cela nous permet d’être optimistes».

La semaine prochaine, les Dragonnes se rendent à Poitiers pour le compte de la cinquième journée avec de belles ambitions.

En U15, les plus jeunes disputaient dans le même temps un tournoi inter-comités à Barbezieux contre des équipes de la Vienne et de Charentes Maritimes. Sept niortaises intègrent l’équipe des Deux Sèvres. Leur parcours se traduit par 3 victoires, 1 match nul et 1 défaite.

CHEZ LES GARCONS

Moins de 18 Ans, en championnat Balandrade, le Stade Niortais recevait Poitiers et s’est incliné sur le score de 22 à 32. Les Stadistes occupent la 6e place de leur poule avec 11 points (2 victoires pour 4 défaites)

Moins de 16 Ans, en championnat Teulières A, Niort bat Poitiers 21 à 6. Les Niortais sont 1er de la mpoule avec 27 points et demeurent invaincus (5 victoires et 1 match nul).

Les rencontres face à Lormont en terre girondine ont été reportées au 7 Janvier 2017. Samedi prochain, ils reçoivent pour le début de la phase retour à Espinassou, l’équipe de Périgueux.

Moins de 18 Ans en championnat Phliponeau, le RCNXV est battu par Ribérac 5 à 28. L’entente Niort/Chauray occupe la 7e place de sa poule avec 7 points (1 victoire et 6 défaites).

Moins de 16 Ans en championnat Teulière B, le RCNXV est étrillé par Ribérac 0 à 86. Les Niorto-chaurisien sont 5e de leur poule avec 14 points (3 victoires et 4 défaites).

Le week end prochain, ces deux équipes accueillent à Chauray les équipes de Nontron.

UN ARBITRE EN VUE

Jeudi dernier, sur les écrans de Canal + Sport, aux environs de 20 :45, les téléspectateurs niortais devant leur téléviseur ont eu l’occasion de reconnaître une tête bien connue et très identifiable au sein du Stade Niortais Rugby.

En effet, positionné en bord de touche, sa tablette en main, vêtu de sa tenue officielle à l’effigie de La Poste, Antoine LEROY faisait partie du corps arbitral de la rencontre de PRO D2 entre Biarritz et Perpignan au stade Aguiléra. Il a eu l’occasion d’échanger en direct avec l’entraîneur perpignanais Arlettaz qui parfois ne semblait pas en harmonie avec les décisions prises par l’homme au sifflet.

Doté d’un bagage de haut niveau dans le domaine de l’arbitrage, Antoine ne cesse de progresser et de parcourir de plus en plus de kilomètres. Il gravit les échelons et se positionne. En action en Fédérale 1 régulièrement, il est fait assez souvent appel à lui dans le secteur des compétitions professionnelles comme 4e ou 5e arbitre. Il est à noter que l’environnement du Stade Rochelais Atlantique ne lui suffit plus. Le voilà qui s’extériorise en dehors du comité Poitou Charentes pour sillonner les régions de France. Il y a fort à parier que sa rigueur et ses qualités lui autorisent des belles perspectives… A suivre….

DES NOUVELLES DE QUELQUES AMIS

Souvenez-vous le numéro spécial paru sur votre site la saison dernière dédié à une jeune fille adorable. Et bien la petite MARGOT envers laquelle le Stade Niortais et les Anciens ont eu un élan de solidarité, part très prochainement pour les Etats Unis avec plein d’espoirs.

Ses parents ont gagné leur premier combat en réussissant la prouesse de récolter les fonds nécessaires pour le voyage et surtout l’opération de leur fille.

Le départ est fixé au 8 Décembre 2016 et l’opération programmée le 15 du même mois. Un mois de rééducation sera nécessaire à l’issue de celle-ci. C’est donc maintenant à la médecine et à Margot de jouer.

Souhaitons lui tous du fond du cœur une belle réussite à travers cette opération et de beaux jours de jeune fille dynamique.

Plus sportif, un motard créchois était venu lors de la réception d’Orléans donné le coup d’envoi de la rencontre. Guillaume CHOLLET va donc très bientôt se présenter au départ de son second Dakar qui sera donné le 2 Janvier 2017 à Asuncion (Paraguay) pour arriver le 12 Janvier 2017 à Buenos Aires (Argentine).

Dossard 65 plaqué sur sa Yamaha, après avoir terminé à la 57e place l’an dernier pour sa première participation, Guillaume se dit « serein. Moins de stress avant la compétition. Mon objectif est simple : aller au bout de l’aventure une nouvelle fois ».

Sa performance de l’an dernier lui permet d’avoir cette année une meilleure assistance technique, soit de partir avec de meilleurs atouts. Accompagné de son père, de son manager et d’un de ses partenaires principaux, il va tenter de parcourir les 9 000 kilomètres du parcours dont 4 000 de spéciales en traversant le Paraguay, La Bolivie et l’Argentine.

La moto n° 65 partie du Havre le mois dernier, Guillaume s’envolera vers Asuncion le 27 Décembre 2017 afin d’offrir un merveilleux cadeau à son jeune fils, à sa famille et à tout son entourage sans s’oublier lui-même pour vivre de nouveaux moments inoubliables.

A lui aussi souhaitons lui bonne chance…

                                                     Rugbystiquement, en attendant la suite….                                                                                           

                                                                                           Eric Massounie

VISITES depuis octobre 2014

1.png0.png1.png3.png1.png7.png
Aujourd'hui162
Cette semaine377
Ce mois1906
Total101317