rire

ECHOS STADISTES n°2 2016-2017

ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES    (N° 2)

SAISON 2016 - 2017

« LE STADE NIORTAIS EN DEMI TEINTE »

Le championnat a débuté mi-Septembre et nous en sommes déjà à la cinquième journée disputée dans le cadre de cette nouvelle saison. Nous allons donc y revenir en commençant par le début afin de dérouler cette entame de championnat sur plusieurs numéros…afin de rattraper notre retard.

Tout d’abord, bien des choses ont changé au sein du Stade Niortais Rugby, ce dont il vous a été fait état dans le premier numéro des Echos Stadistes. La gouvernance avec un nouveau président, Jean Pierre MARTIN, qui peut s’appuyer sur cinq présidents délégués. Du jamais vu au Stade Niortais Rugby….

Sur le plan effectif Séniors, l’été est resté propice aux mouvements entre les départs et les arrivées dont certains sont déjà de sérieux titulaires en équipe fanion. Mais, l’ouverture vers le monde extérieur s’est énormément élargie puisque le Sud-Africain Christiaan ERASMUS est revenu de sa province natale avec un copain Jean Claude FOURIE, brillant troisième ligne. Le franco argentin Ignacio CONTARDI oeuvre en bout de la ligne de trois quart comme ailer. En manque de piliers, les dirigeants, sur les conseils d’un ami rochelais, ont fait signer un jeune de la première ligne âgé de 19 ans, Koos DE HAAN. Nous reviendrons au fil des parutions sur chacun d’entre eux avec d’autres afin de vous les présenter.

«UN DEBUT NON PLANIFIE»

Depuis nos derniers échos, l’actualité est dense et depuis l’Assemblée Générale Elective de mi-septembre, les réunions s’enchaînent pour mettre en place toutes les structures. Cela n’a pas empêché nos équipes de jeunes et de moins jeunes de débuter leurs championnats respectifs.

Ainsi, la première journée de championnat a vu l’équipe fanion du Stade Niortais Rugby se déplacer à Isle sur Vienne (tout proche de Limoges). Depuis l’élimination face à Millau et le super parcours de l’équipe B jusqu’en demi-finale de son championnat, tous les licenciés souhaitaient se dégourdir les jambes en conditions réelles.

Pour ce premier acte, le Responsable technique Rémi LESCAMEL avouait que « la préparation a été satisfaisante. Maintenant, il faut se lancer avec l’esprit conquérant. Isle va nous attendre de pied ferme. Puis, au départ d’une saison, les tendances sont souvent fragiles ».

Il ne pensait pas si bien dire tant le combat fut rude, les banlieusards limougeauds ne voulant pas s’en laisser compter. Surpris par l’opposition, les Niortais chutent d’entrée en s’inclinant en toute fin de rencontre sur le score de 26 à 24. De retour avec le seul point de bonus défensif, la déception se sentait sur le visage dépité d’un grand nombre de joueurs. « Nous avons fait preuve d’un manque d’humilité, d’un manque de respect de l’adversaire » déplorait Sébastien Morel. « Très souvent sanctionnés, notre indiscipline a facilité la tâche de notre adversaire. Le contrat n’a pas été respecté ».

« UNE SAINE REACTION »

A l’issue de ce premier acte manqué, l’encadrement n’a pas hésité de recadrer son groupe au cours de la semaine avant la venue de Saint Junien. Pour cette première de la saison à Espinassou et avec les ambitions affichées très clairement pour cette saison 2016-2017, les Niortais ne doivent pas se louper.

Pour rester invaincus à domicile, les Rouges et Blanc sont face à leurs responsabilités et ont une obligation de résultat. « Nous avons constaté une réaction au cours des séances de la semaine, dans l’attitude des garçons et dans leur investissement », souligne Rémi Lescamel. « Si nous évoluons à notre niveau et si notre engagement est total, nous avons alors les capacités de gagner. Attention, car après ce premier échec d’entrée, nous avons un peu de pression sur les épaules. Il va falloir la gérer ».

De son côté, Sébastien MOREL, son alter ego pour les trois quarts tient à peu près le même langage (sans plagier un certain Jean de La Fontaine). « Beaucoup de frustration dimanche dernier. Nous attendons une grosse réaction de l’équipe. D’Isle, nous aurions dû ramener autre chose qu’un tout petit point. La prestation n’a pas reflété le travail réalisé en préparation ».

Le retour de Simon PIAUD, plus d’un an après une opération des ligaments croisés du genou à l’ouverture et la titularisation du sud-africain Christiaan ERASMUS à la mêlée constituent des atouts supplémentaires pour un groupe déterminé.

Après un coup d’envoi donné conjointement par le président sortant Bernard AROLDI et son successeur Jean Pierre MARTIN, tous deux chaleureusement applaudis par de nombreux supporters, le Stade Niortais peut enfin lancer sa saison. Neuf essais sanctionnent une équipe de Saint Junien dépassée par le rythme imposé par des Niortais très revanchards. A travers une envie irrépressible de jouer et dans le sillage d’un Christiaan Erasmus plus une première ligne très en jambe (avec 3 essais pour Julien MASSE auteur et deux par Jérémy TORAUD), le Stade Niortais envoie un signe fort aux autres équipes de la poule.

« Nous venons de montrer un tout autre visage par rapport à la semaine dernière, d’où beaucoup de regrets d’avoir laissé des points en route. J’ai parfois l’impression d’encadrer une équipe de cadets. Le résultat est parlant, mais la manière ne me satisfait pas pleinement. Encaisser 24 points, donne un goût d’incomplet. A l’origine certainement un relâchement et aussi du coaching qui ont quelque peu désorganisé le groupe ».

COMMENTAIRES d’APRES MATCH

Nicolas NIETO (trois quart centre du SNR) : « La remontée de bretelles a porté ses fruits. Il faut reconnaître que face à Isle, nous sommes passés à côté. Aujourd’hui, nous montrons notre vrai visage avec passes après contact et des prises d’intervalle. Avec plus de rigueur surtout sur le plan défensif, l’écart aurait pu être plus large. Retenons néanmoins la victoire bonifiée ».

Tony GIRAUD (troisième ligne aile et capitaine du SNR) : « Nous nous sommes réveillés en mettant les ingrédients nécessaires pour réussir. En tenant le ballon et en envoyant du jeu, il n’y a pas photo. Piqués au vif au terme de la première journée, nous devions nous reprendre à domicile. Nous faisons encore trop de fautes et affichons un manque de constance ».

Julien MASSE (talonneur ou pilier du SNR) : « Nous avons commencé par faire le ménage au milieu du terrain avant d’écarter les ballons. Telles étaient les consignes que nous avons cette fois bien suivies. Nous avions à cœur de rattraper la grosse déconvenue du dimanche précédent. Marquer trois essais dans une même partie, pour moi joueur de devoir, c’est une première, ma foi très agréable mais au profit du collectif. »

Tony DUMAS (entraîneur de St Junien) : « Il s’est passé ce que nous redoutions. Piqués au vif, la réaction d’orgueil des Niortais était prévisible. Même prévenu, nous n’avons rien pu faire. Sur cette rencontre, nous ne boxons pas dans la même catégorie. Nous avons été dominés dans l’agressivité. Nous subissons les impacts. Ainsi, nous avons logiquement explosé en plein vol ».

SUR SA LANCEE

Dans la continuité de sa saison précédente qui l’a conduite en demi-finale de son championnat de Fédérale B, la Réserve de Lionel POQUE et Jérome QUILLET entame l’exercice 2016-2017 par un succès à l’extérieur. Sur le plus petit des écarts, 21 à 20 face à Isle, cela représente une première satisfaction pour les jeunes stadistes.

Avec la seconde journée de championnat, les Niortais souhaitent confirmer. C’est chose faite avec une victoire sur Saint Junien 27 à 21. Certes tout est loin d’être parfait, mais face à une équipe solide et déterminée, les locaux ont démontré beaucoup de détermination et d’envie, soit autant de qualités déjà aperçues dans un passé récent.

Ne vous impatienter pas, la suite de ce début de championnat va suivre très vite avec des nouvelles de nos U16 et U18 qui profitent des bienfaits de la mise en place d’un Pôle Jeunes avec à la baguette Gwen LEMAIRE très impliqué dans sa fonction de coordonnateur sportif. Mais aussi de l’Ecole de Rugby qui avec la rentrée scolaire a repris pleinement son activité. Plein de belles choses et de jolis récits…

                                                      Rugbystiquement, en attendant la suite….                                                                                           

                                                                                           Eric Massounie

VISITES depuis octobre 2014

1.png0.png1.png3.png1.png3.png
Aujourd'hui158
Cette semaine373
Ce mois1902
Total101313