rire

ECHOS STADISTES n°36 2015-2016

ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES    (N° 36)

SAISON 2015 – 2016

«UNE FIN TRES REUSSIE»

L’opération PORTES OUVERTES de l’Ecole du Rugby du Stade Niortais qui a eu lieu Samedi dernier, fut une nouvelle une réelle réussite et a mis un terme à la saison de nos Jeunes Stadistes.

Un grand nombre de néophytes accompagnés de leurs parents, de leurs frères ou leurs sœurs, leurs cousins ou leurs cousines… Pour preuve la catégorie des Moins de 6 Ans la plus prolixe pour les débutants. Les Educateurs ont eu la grande surprise de voir leur effectif triplé car sur les 25 bambins seuls 8 licenciés étaient présents. Les autres tranches d’âge ont également vu arriver des têtes nouvelles et les Responsables espèrent qu’il n’y aura pas trop de déchets à la rentrée de Septembre afin de compenser au moins les Jeunes passant en Moins de 16 Ans et de continuer à gonfler les effectifs.

Pour faire un point de ce nouvel exercice 2015-2016, tous les compteurs sont au vert et les satisfactions très nombreuses. Nous avons d’ailleurs eu l’occasion de vous narrer les exploits au cours des tournois d’Avril et Mai (voir les numéros précédents).

Si l’actualité du Stade Niortais voit un axe formation se développer pour un avenir sous quelques années (sous 2021), l’Ecole de Rugby niortaise peut compter sur une génération des Moins de 12 Ans et de Moins de 8 Ans de qualité et performante. Soit des forces vives qui cadrent parfaitement avec le Projet Jeunes qui vient d’être lancé.

Nous vous proposons de faire un focus sur les derniers tournois auxquels les équipes de ces sections ont porté haut les couleurs du Stade Niortais face à des clubs plus huppés.

TOURNOI DE SALLES (12/06/16)

Il s’agit là du dernier chapitre. A travers des matchs de douze minutes, 4 troupes ont tout donné après avoir respiré en altitude et escaladé le Samedi après-midi la Dune du Pila. A travers cette préparation physique hors du commun, ils ont parcouru les 2,7 km au sommet de la plus haute dune d’Europe, avant de sauter pieds joints dans la descente avant de se rincer dans la piscine du camping, à celui qui réussira la plus belle bombe.

Bien reposés, les Moins de 12 Ans entament les débats dès le dimanche matin en dominant leurs homologues de Parentis 4 essais à 0. Puis, ils enchaînent par un match nul contre Saint Médard en Jalles, 1 à 1. Ils terminent les rencontres de poule en écrasant Issoire 9 à 0. Ayant ainsi gonflé leur goal-average, ils se classent premier de poule et se voient ainsi qualifiés pour la grande coupe.

Mais l’après-midi s’annonce plus compliquée car l’équipe se voit positionné dans un groupe très relevé. Une première défaite sur le score de 3 essais à 0 face à Périgueux est suivie d’une seconde contre les locaux de Salles 1 à 0. Mais, faisant fi de la fatigue naissante, les Niortais ont trouvé la motivation et les ressources pour battre les Charentais de Cognac 1 à 0.

Ils terminent à la quatrième place sur seize équipes engagées à deux doigts du podium.
Pour les éducateurs, « ce tournoi s’est déroulé à l’image de la saison avec de très belles choses entrecoupées de gros passages à vide. La mise en jambes matinale est plutôt réussie. Mais une suffisance condamnable engendre une égalité au terme du second acte. La réaction ne s’est pas fait attendre en vue de la première place avec 9 essais marqués. Contre les trois autres premiers de poule, il aura fallu attendre le troisième match pour voir les garçons afficher leur véritable niveau.  La saison s’achève sur une bonne note face à Cognac vainqueur du tournoi. Cette 4e place est méritée et justifie des regrets et un manque de régularité ».

Chez les Moins de 8 Ans, vainqueurs du RC Bassin d’Arcachon (1 essai à 0), Dax (3 à 1), Cognac (2 à 0) et Salles 2 (4 à 0), seul le match nul concédé face au SBUC, 1 partout en toute fin de match, les prive de la première place. « Un peu de fatigue de la veille et une nuit un peu courte, le tout conjugué à un bon niveau de la poule, le bilan de la matinée est bon », reconnaissent les éducateurs.

Au terme d’un pique-nique salvateur, la reprise est difficile puisqu’ils sont battus par le SBUC (1 à 0) et Rochefort (2 à 0). Mais rapidement, ils se reprennent en dominant Cognac (2 à 0) et surtout Bègles (3 à 0). « Nous retrouvons enfin l’état d’esprit qui fait la réputation des Moins de 8 Ans, incisifs et collectifs ».  Une dernière confrontation reste à jouer contre Salles 1 avec un réel enjeu. Finalement, ne lâchant rien et très encouragés, ils s’imposent 1 à 0 pour finir sur la seconde place du podium « Autour de nous, peu savait où se trouvait Niort…Et bien maintenant, ils le savent. De réels Champions nos petits !!!! ».

A Salles, l’Ecole de Rugby du Stade Niortais remporte le challenge au classement général sur les 4 catégories d’âge : 2e place pour les M 8, 5e place pour les M 10, 4e place pour les M 12 et 3e place pour les M 14.

TOURNOI DE SURGERES (5/06/16)

Avant le voyage vers le Bassin d’Arcachon, les jeunes de 12 ans constituant l’Equipe I ont tout explosé lors du tournoi surgérien pour glaner leur 5e titre du printemps.

Dans la poule du matin, ils matent La Rochelle 1, 3 essais à 0, Saint Hilaire de Riez 2 à 0, Aytré 8 à 0 pour terminer sur un match nul contre La Roche sur Yon 0 à 0. Dans l’après-midi les matchs éliminatoires s’enchainent par des victoires. Cela débute en quart de finale face à Marans sur le score de 1 essai à 0, puis en demi-finale face aux Surgériens 6 à 0. Lors de la finale haute en couleur et devant tous les participants, les Niortais dominent une nouvelle fois le Stade Rochelais 2, 4 essais à….0.

« D’entrée sont proposés au menu les Rochelais, avec leur étiquette de favoris. Nos jeunes ne se laissent pas impressionner et réussissent la plus des entames », soulignent les éducateurs. « Seul un petit accroc contre les Yonnais met un frein à leur élan. Les garçons prennent les choses en main avec autorité pour arriver en finale. Les visages sont tendus pour affronter la deuxième équipe rochelaise. Mais avec la motivation affichée, rien ne pouvait leur arriver en s’appuyant sur une défense infranchissables (aucun essai encaissé)». Vainqueur, le groupe stadiste reçoit les félicitations de tous les clubs présents. Les présidents Olivier GARAULT et Olivier LARROUY sont aux anges, les éducateurs aussi. Petit clin d’œil, « la traditionnelle chasse à l’ours peut débuter », selon le code des Moins de 12.

TOURNOI DE POITIERS (4/06/16)

La veille de cette victoire de l’Equipe I, les Espoirs de la catégorie des Moins de 12 Ans se rendent à Poitiers. Ce groupe constitué principalement de 1ere année participe à ce tournoi pour préparer l’année prochaine.

En matchs de poule, les Niortais rencontrent le Stade Poitevin 2, La Couronne et Puilboreau pour autant de défaites respectivement 3 essais à 1, et deux fois 1 essai à 0. Ils sauvent l’honneur face à l’équipe de la Vallée Pictave 2 en inscrivant 5 essais à 0.

En phase de classement, ils font match nul 1 partout contre l’autre représentant de La Vallée Pictave.  Ils chutent une nouvelle fois contre La Couronne, cette fois 4 à 0, pour terminer à la 8e place en s’inclinant une dernière fois opposés à La Rochefoucauld 2 à 1.

« Malgré toutes ces courtes défaites, les Espoirs se ont bien comportés. Au bénéfice des points octroyés sur le plan défensif, nous nous classons 5e de la poule en matinée. Ce tournoi laisse présager de belles journées pour l’année prochaine », résument les éducateurs. Ils se félicitent de l’état d’esprit qui a animé les garçons puisque certains, en plus de leur compétition, ont renforcé l’équipe de La Vallée Pictave 2. «  C’est aussi cela l’esprit RUGBY ».

TOURNOI TONY SABOURIN de CHAURAY (11/06/16)

Comme à Poitiers, les Espoirs et les éléments non retenus pour le tournoi de Salles a jouté le Samedi et le Dimanche contre de beaux clubs lors du Tournoi en mémoire de Tony Sabourin au stade Michel Hypeau de Chauray.

18 clubs avec des enfants des Moins de 12 Ans foulent les pelouses comme Valence d’Agen, Nantes (futur vainqueur), Montaigu, Le Mans, Joué les Tours, La Roche sur Yon et La Rochelle, plus les clubs du département.

Au sein de la poule blanche, les Niortais rencontrent Nantes 1, Parthenay, Aigrefeuille, Montaigu et Thouars. Les résultats ne leur permettent pas de se classer parmi les deux premiers, soit 3 défaites contre Aigrefeuille et Parthenay 1 à 0, puis Nantes 8 à 0 seulement compensées par 2 victoires face à Thouars 2 à 0 et Montaigu plus largement 6 à 0. Ils finissent en demi-finale du Trophée de La Ville de Chauray contre Valence d’Agen, vainqueur de la coupe en dominant Saint Maixent.

Nantes a battu en finale du tournoi son homologue de Le Mans pour succéder au palmarès au Stade Rochelais.

Une seconde équipe niortaise composée des éléments les moins aguerris et surtout plus jeunes n’a subi que des défaites sans malheureusement inscrire le moindre essai à leurs adversaires. Avec le sourire aux lèvres et le plaisir d’avoir pu jouer dans le cadre d’un tournoi officiel, ils terminent bon dernier. Mais comme disait un homme célèbre Pierre de Coubertin, « l’essentiel est de participer ».

INFORMATIONS – ANECDOTES

En phase éliminatoire de Fédérale 2, assurée de son accession à l’étage supérieur, Saint d’Angély avait été battu par Saint Jean de Luz en demi-finale à Saint Médard en Jalles, 16 à 9. Mais les dirigeants angériens ont déposé à l’issue de la rencontre une réclamation. En effet, ils se sont appuyés sur un point de règlement concernant les mêlées simulées disputés lors des dix dernières minutes du match.

Très vite, ils sont suivis par la FFR qui a rendu sa décision dès le Mercredi suivant pour l’organisation d’une nouvelle opposition à Lormont le dimanche à venir, décalant la finale au 19 ou au 26 Juin 2016. Mais les Angériens n’ont pas pu saisir cette nouvelle chance et s’inclinent de nouveau laissant la place de finaliste aux Basques Luziens (28 à 21). Saint Jean de Luz et Villeurbanne se retrouvent alors en finale.

L’adversaire de la Réserve Niortais en demi-finale de Fédérale B a échoué dans sa quête du Graal. En effet, Royan remporte le trophée face à Salanques sur le score de 28 à 25 au terme d’une finale très disputée. Les Charentais Maritimes ont donc vengé les Stadistes et offrent un joli titre au comité Poitou Charentes.

                                                    Rugbystiquement, en attendant la suite….                                                                                           

                                                                                          Eric Massounie

VISITES depuis octobre 2014

1.png0.png1.png3.png1.png7.png
Aujourd'hui162
Cette semaine377
Ce mois1906
Total101317