rire

ECHOS STADISTES n°23 2015-2016

ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES    (N° 23)

SAISON 2015 – 2016

«OBJECTIF PHASES FINALES »

Avec la venue d’Aire sur Adour, les Niortais se doivent d’effacer la déroute subie à Saint Jean. «Sur ce match, il est évident que nous ne sommes pas au niveau des Angériens», reconnait Sébastien MOREL. « Il nous faut retenir la leçon » qui n’était pourtant pas la première. «Cela doit nous servir pour la suite. Ce qui me chagrine le plus, ce sont les deux essais qui offrent le bonus offensif à St-Jean».

De son côté Rémi LESCAMEL déplore qu’il s’agit «d’un nouveau déplacement dont nous revenons bredouille, sans aucun point. Nous devons réagir tout de suite et à nous de faire le boulot». Les entraîneurs s’appuient sur un groupe élargi car privés de Mickael CHIKER et Benjamin STRAPPAZON, blessés.

Arrivés en Deux Sèvres diminués en effectif, les Aturins n’ont pas pu faire front face à des Niortais déterminés qui franchissent à huit reprises la ligne d’en-but adverse. «Inscrire autant de points recharge la confiance», commente Sébastien MOREL. «Par rapport aux consignes, la cohérence a porté ses fruits. Quand notre jeu est ainsi en place, nous sommes difficiles à battre. Nous avons fait la différence en 20 minutes. Après un relâchement à la fin du premier acte, les garçons ont ensuite fait le taf. Maintenant, nous partons pour un contre la montre de huit semaines afin de se préparer aux phases finales».

Avant cela, le troisième ligne Martin MERLING reconnait que «cela fait du bien de retrouver cet allant suite au revers concédé à Sant Jean. Nous pouvons partir quelques jours en vacances l’esprit tranquille».

De son côté les joueurs de l’Equipe B n’ont pas eu à chausser leurs crampons pour glaner 5 points au classement. Trop d’absences n’a pas permis à Aire sur Adour de présenter une réserve, déclarant ainsi forfait. Attention à la reprise lors du déplacement à Morlaàs et au manque de rythme…

CONDITION SINE QUA NONE

Les joueurs de Nafarroa viennent de relancer la course à la première place de la poule entre le Stade Niortais et St-Jean d’Angély. En effet, dimanche dernier lors du match reporté, les Basques ont largement dominé les Angériens sur le score de 23 à 11, défaite qui voit ces derniers revenir sans aucun point de leur déplacement dans la banlieue paloise.

Mais l’intérêt principal pour le Stade Niortais est de pouvoir conserver sa place de premier avec trois longueurs d’avance sur St-Jean et ce à trois journées de la fin de la phase régulière.

Par ailleurs, les sanctions qui pourraient tomber suite à ce match qualifié de houleux avec deux expulsions dans chaque camp à l’issue d’une «belle et vilaine générale», risquent de pénaliser doublement le RACA.

Mais au-delà de ce constat, les hommes du duo LESCAMEL-MOREL n’ont plus de questions à se poser pour les deux déplacements à Morlaàs (27 Mars) et à Peyrehorade (24 Avril) avec entre les deux la réception d’Arcachon (3 Avril). Trois victoires dont une bonifiée suffiraient pour assurer la meilleure place de la poule, la première tant convoitée car permettant de recevoir en match retour lors des seizièmes et des huitièmes de finale.

Comptablement, le Stade Niortais obtiendrait dans ce cas de figure 12 points plus 1 de bonus offensif, soit 13 points qui, ajoutés au capital de 51 acquis, constitueraient un total de 64 points. De son côté, si St-Jean enchaîne trois victoires bonifiées (à domicile contre Hagetmau et Lormont puis à l’extérieur face à Saint Paul Les Dax), soit 15 points ajoutés aux 48 en cours, les Angériens finiraient avec 63 points, donc à une longueur des Niortais.

Toute la motivation de fin de saison, avant les phases finales, tient dans ce nouveau challenge que les protégés du président Bernard AROLDI se doivent de relever.

LES PROJECTIONS

Selon la presse locale et les différents classements actuels au sein de chaque poule de Fédérale 2, il est possible de tirer des «plans sur la comète» pour identifier le ou les futurs adversaire(s) du Stade Niortais en phases finales.

Dans l’hypothèse d’un classement en première place de sa poule, les Niortais pourraient se voir proposer Cahors ou Decazeville (doté d’un point de moins que les Cadurciens mais avec un calendrier plus favorable) en seizièmes de finales. S’ils franchissent ce tour, ils pourraient affronter en huitièmes de finale le vainqueur de la rencontre Arcachon-Gaillac. Ces deux oppositions se déroulent en matchs aller et retour (à domicile).

A contrario, en achevant la phase de classement au second rang, les Stadistes trouveraient sur leur route pour le premier tour l’équipe de Millau, pour affronter ensuite les Dordognots de Trélissac.

LES FEMININES

Le Samedi 15 Mars dernier, lors d’un tournoi régional entre les différentes sélections départementales du Poitou Charentes, huit représentantes du Stade Niortais a formé l’ossature de la sélection des Deux Sèvres.

Dès 9 :30, sous la forme d’un stage sur le terrain de Chauray, elles se sont retrouvées à quatorze jeunes filles venues de différents clubs du département. Des ateliers mis en place par Willy Talbot avec le soutien de Christophe Bertrand et Christophe Gris leur est proposé pour un travail de préparation.

A la suite d’un déjeuner en commun, puis de la réception des équipes adverses de Charente (une équipe), Charentes Maritimes (trois équipes) et de la Vienne (une équipe). Deux poules sont alors constituées avec d’un côté les Deux Sèvres, les Charentes Maritimes 1 et Charentes Maritimes 3 et de l’autre la Charente, les Charentes Maritimes 2 et la Vienne.

Les Deux Sévriennes, dont pas moins de cinq débutantes, remportent leurs deux premiers matchs face aux Maritimes et accèdent ainsi à la finale du tournoi face à la Charente (16), vainqueur de l’autre poule.

«Mais les choses se corsent et c’est par une défaite qu’elles clôturent leur journée de rugby. De la tristesse s’observe dans les regards des filles d’échouer sur ce dernier match», commentent Christophe Bertrand et Christophe Gris qui n’ont pas manqué de les réconforter. «Mais à entendre la musique dans les vestiaires et à les voir sourire après la douche, puis en dévorant leurs assiettes de pâtes en guise de casse-croûte, on se dit que cette journée sous le soleil leur a fait grand plaisir».

« UNE GRANDE FIERTE »

L’Ecole de Rugby du Stade Niortais peut être très fier du comportement de sa section Moins de 14 Ans. Le Responsable EDR Territorial et Grand Ouest, Joël CAREIL, également en charge de l’organisation du Challenge Fédéral de cette catégorie, a félicité tous les clubs du comité de leur participation  et des rencontres disputées. Ainsi, le Stade Rochelais, Joué les Tours, Angoulême, Cognac, Poitiers, Tours et Niort-Saint Maixent sont qualifiés pour la phase 3 du secteur Grand Ouest.

Olivier LARROUY, co-président de l’école niortaise avoue «que cela n’a pas été facile pour les éducateurs. Lors de la phase 2, l’alternatif entre le bien et le moins bien n’a pas simplifié la tâche de Christophe Gris et ses collègues. Mais l’objectif du début de saison qui semblait au début impossible, l’est au final».

Pour cette nouvelle phase de la compétition, les rencontres se disputeront les samedis 2 Avril et 28 Mai 2016 pour envoyer les six meilleurs aux finales qui se dérouleront les 11 et 12 Juin 2016 en principe à Soustons.

Souhaitons donc bonne route et plein de courage à nos jeunes de l’Entente Niort Saint Maixent.

En guise de récompense, le 12 Mars écoulé, les garçons nés entre 2003 et 2OO4 accompagnés de 8 éducateurs ont effectué un court déplacement à La Rochelle au stade Deflandre. Ils ont pu assister à la brillante et large victoire bonifiée du Stade Rochelais face à la Section Paloise. De là à penser que leurs encouragements ont été perçus par les joueurs locaux. Ils sont revenus les yeux pleins d’images et les oreilles chargées des «Ici, ici, c’est La Rochelle».

Noter que le 3 Avril prochain, lors de la venue d’Arcachon, pour le dernier match à domicile au cours de la phase régulière, les présidents Olivier LARROUY et Olivier GARAULT présenteront avec leurs éducateurs l’Ecole de Rugby du Stade Niortais. Un maximum d’enfants pourra alors démontrer leurs qualités et le travail accompli à travers une démonstration avant le coup d’envoi du match des Grands.

Venez nombreux les encourager.

                                                                         Rugbystiquement, en attendant la suite….                                                                                           

                                                                                                 Eric Massounie

VISITES depuis octobre 2014

1.png0.png1.png3.png1.png4.png
Aujourd'hui159
Cette semaine374
Ce mois1903
Total101314