rire

ECHOS STADISTES n°21 2015-2016

ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES    (N° 21)

SAISON 2015 – 2016

«DES ERREURS ANALYSEES»

A la suite d’un mois de Janvier 2016 «en dents de scie» comme le reconnait le président Bernard AROLDI, les Niortais sont attendus «au virage» pour savoir s’ils vont «réussir à redresser la barre».

Selon les témoignages récoltés auprès des Bénévoles qui assurent le service du repas d’avant match, «les plats reviennent en cuisine encore bien remplis». Les joueurs ont-ils l’estomac noué où le discours de la semaine émanant de l’encadrement a-t-il mis une grosse pression sur leurs épaules ?

Certainement le tout, un peu combiné avec un terrain très lourd testé le matin lors de l’éveil musculaire. Rémi LESCAMEL ne se prive pas de rappeler que «nous sommes toujours en tête de notre poule et largement dans les clous pour assurer notre qualification». Mais rappelons qu’il est très intéressant de terminer à l’une des deux premières places pour alléger et faciliter le parcours en phase finale. Nous y reviendrons un peu plus loin dans le temps. «Maintenant, il nous appartient de nous appuyer sur les trois défaites concédées dans des configurations différentes. Des erreurs ou une approche tronquée avant ces rencontres ne sont pas à renouveler. Chaque expérience est profitable», positive Rémi.

Pour Sébastien Morel, «nos trois jokers sont tombés. A l’issue d’entretiens individuels, les garçons ont remis le bleu de chauffe très concentrés sur ce qu’il nous appartient de réaliser». Abbes KERFANI et Martin MERLING reprennent la compétition que commence à voir dans un proche horizon le capitaine Jerry Lee BERNARD. Son suppléant au niveau des grades, le pilier Clément KESTEMANN est suspendu pour la venue de Lormont.

«UNE MONTEE ATTENDUE»

L’autre pilier, Benjamin STRAPPAZON qui a réussi l’exploit de participer à toutes les rencontres de cette saison, affiche de la prudence. «Nous nous attendons à une opposition difficile à négocier face à un paquet d’avants gaillards. A nous de mettre du rythme et de les déplacer sur toute la surface du terrain». Son souvenir du match à Lormont parle «d’une entame rapide avec deux essais inscrits avant un relâchement en fin de rencontre. Maintenant nous sommes attendus par nos adversaires de par notre statut». Ce joueur très athlétique, professeur de sport pour les élèves de primaire et surveillant dans un lycée de Surgères, imagine très bien une montée en Fédérale 1. «Terminer dans le duo de tête tout en demeurant invaincus à domicile devient notre premier objectif. Par la suite, il est important que nous montions au niveau au-dessus pour prolonger le projet sportif du club».

Dès le coup d’envoi, les Niortais démontrent qu’ils retrouvent leur embellie de début de saison. Les spectateurs observent très rapidement que ces derniers maîtrisent leur sujet mais également les conditions de jeu. Un huit de devant dominateur et des trois quart en charge de déplacer le jeu, une conquête performante, soit autant de paramètres sur lesquels les locaux s’appuient pour meubler le tableau d’affichage.

Au final, six essais dans un équilibre parfait entre «les déménageurs» et  «les joueurs de pianos», donnent des arguments à l’encadrement pour affirmer que «c’est parfait d’avoir rectifié le tir de cette façon. Nous voulions afficher notre vrai visage. L’après-midi est super positive à tous points de vue» (allusion faite sur la victoire bonifiée de l’équipe 2).

Largement vainqueurs, les Stadistes affirment avoir préparé le déplacement à Saint-Jean d’Angély de la meilleure des façons. «Nous poursuivons notre chemin. Ne pas s’occuper des autres. Face à l’équipe de Gérald (Merceron entraîneur angérien), se présente un beau défi. Nous sommes attendus. Nous irons sans pression car cette victoire contre les Girondins nous qualifie quasiment pour la seconde partie de championnat. Mais visons l’une des deux premières place» Répète Rémi LESCAMEL.

«SOIGNER LA CONQUETE»

Rémi LESCAMEL (co-entraîneur du Stade Niortais) : «Nous souhaitions prendre un nouveau départ. Sur ce terrain rendu très lourd par les dernières pluies, nous devions soigner notre conquête. Nos avants réalisent une grosse prestation avec abnégation. Ce succès bonifié nous assure une place parmi les quatre premiers et nous qualifie quasiment. Maintenant cap sur St-Jean-d’Angély d’où nous espérons ramener quelque chose avant la réception d’Aire- sur-Adour».

Sébastien CERGNUL (co-entraîneur de Lormont) : «La différence entre les deux équipes, constaté à l’aller, se confirme. Nous espérions rivaliser avec cette équipe niortaise au moins au niveau de l’agressivité. Sans objectifs particuliers pour ce déplacement, nous voulions préparer nos futures échéances. Des absences nous ont permis de lancer quelques jeunes dans l’équipe dont le comportement a été intéressant (trois joueurs de 19 ans au coup d’envoi)».

Timothée DIGOUT (demi de mêlée niortais et capitaine du  jour) : «Nous avons tenté d’envoyer du jeu au large. Mais nous avons éprouvé des difficultés à tenir le ballon. Nous avons alors pris l’option d’épuiser notre adversaire au niveau du paquet d’avants. Mes camarades ont répondu présent simplifiant mon capitanat. Avec le bonus offensif, l’essentiel est acquis».

UNE AUTRE VICTOIRE BONIFIEE

La Fédérale B ne s’est pas privée de montrer la voie à suivre aux équipiers premiers. La botte de l’ouvreur Alexandre GARRAULT permet à l’équipe de basculer à la mi-temps sur le score favorable de 9 à 0, avec trois pénalités. Puis le travail de sape des avants paie au-delà de la cinquantième minute. Successivement, Antoine LARCHER, Samuel BOISSINOT et Jean Charles VIALEX franchissent la ligne d’en-but girondine, laissant Lormont «fanny» mais surtout s’octroyant un précieux bonus face au premier de la poule. Une performance qui devrait très sérieusement relancer les jeunes niortais…

DES JOUEURS AGUERRIS

Deux joueurs du quinze de départ se sont fait remarquer dans cette victoire qui n’a souffert d’aucune contestation.

Le pilier Julien MASSE démontre lors de cette rencontre son dynamisme et son réalisme. Pourtant il avoue que sa réussite ne lui est pas propre. «Les deux essais que je pointe, sont importants dans le timing de la partie afin de se rassurer. Je ne peux que remercier mes coéquipiers qui m’ont soutenu dans les deux mauls à l’origine de cette réussite. Sans eux, je ne marque pas. Aujourd’hui, nous visions une opération rachat avant de nous rendre à St- Jean-d’Angély», insiste le numéro 3 du haut de «ses 26 printemps» et de sa quatrième saison à Niort. Ses 102 kilos (pour 1,82 m) en font un titulaire qui ne laisse pas « sa part au chien », lui qui a connu la Fédérale 1 du côté d’Espinassou, soit le niveau auquel aspire cet assistant d’éducation au lycée hôtelier de La Rochelle.

De son aile, Pierre BRUNET apprécie de pouvoir enfin pleinement s’exprimer. En effet, une pubalgie récalcitrante l’éloigne trois mois durant du carré vert. A 28 ans et après deux années passées à Saint-Nazaire, il affiche un réel plaisir à chausser de nouveau les crampons de retour dans le groupe depuis le début de l’année à Nafarroa. Cette blessure l’a affecté psychologiquement. «Dans ce cas de figure, tu n’as pas d’idée sur la date de reprise et tu en as marre de regarder ou de filmer les potes en action. Mieux valait-il prendre son temps car aujourd’hui, je n’éprouve plus de douleurs». Ses entraîneurs ont pu s’en apercevoir dimanche dernier, pour preuve le dernier des six essais inscrits par lui avec plein de décision et de détermination, envoyant sur son cul le dernier rempart lormontais et Dieu sait que son physiques est impressionnant !!!

 «Dans les Landes, nous étions en vacances», ironise Pierre. «Aujourd’hui (dimanche dernier), nous avons démontré que nous nous sommes remis très sérieusement au boulot. En cela notre premier essai est parlant après trois passes après contact. Arque boutés en défense dans les moments de domination, personne n’a râlé. Conservons cet état d’esprit».

Dès le coup de sifflet final ayant retenti, tous les joueurs se sont regroupés avant leur retour aux vestiaires avec déjà dans leur tête le court voyage à St-Jean. «Nos voisins sont sur une excellente dynamique (victoire à Arcachon et série en cours d’invincibilité). Peut-être trop en confiance». Les Stadistes auraient-ils une idée pour bien faire ? «Il s’agit comme à chaque fois d’un match particulier entre deux équipes qui veulent aller jusqu’au bout de leur détermination. C’est faisable en restant très appliqués et concentrés sur notre jeu et sur ce que nous savons faire. Il n’y a pas de raison», conclut avec optimiste ce garçon plein d’humour.

INFORMATIONS

Les voilà capés suite à leur sélection dans le groupe France des Moins de 17 ans. Le thouarsais Thomas LAVAULT et le niortais César Baudin (licencié à La Rochelle) ont battu dans une première manche leurs homologues italiens  à Arezzo sur le score de 21 à 5, acquis à la mi-temps.

Le nord deux-sévriens a commencé la partie au poste de deuxième ligne pour gagner sa mi-temps alors que César l’a remplacé au même poste pour le second acte ponctué d’un 0 à 0. Leur prochain rendez-vous est planifié le Samedi 27 Février 2016 de nouveau contre l’Italie mais cette fois à Prato en Toscane. Il y a fort à parier qu’ils continueront à voir du pays …..

Les présidents de l’Ecole de Rugby du Stade Niortais, Olivier (s) Garault et Larrouy ont offert à leurs éducateurs un super apéro lors du Samedi 14 Février 2016, avant de lâcher toute leur équipe en vacances. Encore un moment très convivial que tous ont énormément apprécié.

De plus, l’annonce a été faite sur l’organisation d’une soirée CRUNCH programmée au club house du stade Espinassou à l’occasion du prochain France-Angleterre le 19 Mars 2016 avec au menu du soir une assiette de «fisch and chips», accompagnée d’une musique d’après match dans une ambiance PUB. L’affiche de cette manifestation se veut très parlante avec un coq perché sur un magnifique rosbif bien ficelé.

                                                                Rugbystiquement, en attendant la suite….                                                                                           

                                                                                          Eric Massounie

VISITES depuis octobre 2014

1.png0.png1.png3.png1.png3.png
Aujourd'hui158
Cette semaine373
Ce mois1902
Total101313