rire

ECHOS STADISTES N°19 2015-2016

ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES    (N° 19)

SAISON 2015 – 2016

« CELLE QUI FAIT MAL »

Voilà que le Stade Niortais ne sait plus voyager avec cette deuxième défaite consécutive loin de ses bases et qui porte à trois le compteur des revers…mais celle-ci, concédée face à la lanterne rouge de la poule Saint Paul les Dax pourrait être très préjudiciable à la fin de la phase régulière.

Les hommes du Président Bernard AROLDI voient arriver à deux longueurs les Angérien chez qui ils se déplaceront et Arcachon qui leur rendra visite à Espinassou (41 points contre 39 pour les seconds).

Pour cette série de trois rencontres lors du mois de Janvier, le staff technique ne visait pas moins de 12 points, soit trois victoires. Finalement, Rémi LESCAMEL et Sébastien MOREL n’enregistrent que 5 unités. Un réel arrêt qui tenterait de mettre le doute dans les esprits niortais, combiné d’une perte sèche de 7 points pour une première place menacée.

Niort est dans l’œil du cyclone….

Pour ce déplacement dans les Landes, Rémi LESCAMEL se montrait très méfiants et souhaitait « ne pas se rendre là-bas la fleur au fusil. Il nous appartient de mettre l’engagement nécessaire pour nous imposer ». Ce point de vue se justifiait par une victoire avec un manque de constance face à Hagetmau, huit jours plus tôt. « Si nous revenons sans la victoire, nous nous mettrons en danger au classement ». Certes, nous répétons que les conditions de préparation tout au long des dernières semaines n’ont pas été favorables avec la suspension des terrains par arrêtés municipaux. « Les pelouses rendues grasses ne conviennent pas à notre style de jeu fait de mouvement. Elles fatiguent nos joueurs qui courent beaucoup. De plus, nous sommes devenus l’équipe à battre. A nous d’être plus forts pour passer au-delà de tout ça », argumente l’ex-rochelais.

DE L’INJUSTICE ET DES REGRETS

Le groupe retenu se voit peu différent par rapport à celui de la onzième journée. Seuls les blessés de longue date pointent toujours à l’infirmerie. Simon PIAUD, Tony GIRAUD (ligaments croisés), Jerry Lee BERNARD (douleurs au pubis), Martin MERLING (souffrant d’un kyste) et Abbes KHERFANI continuent de faire défaut dans l’effectif. Seul Enguerran GAUBERT  revient dans le groupe.

Au coup de sifflet final, les Niortais affichaient un sentiment d’incompréhension, mais ils devaient remonter dans le bus avec la défaite et seulement un point de bonus défensif. Soit un gain très minime contre une équipe de St Paul Les Dax qui n’avait que tout dernièrement remporté son premier succès contre Morlaàs, sur le score tout aussi serré de 19 à 18.

Les Stadistes, pris « à la gorge » dès le coup d’envoi, encaissent un essai qui fait, dès la quatrième minute, la différence. La réaction de la fin du premier acte avec Baptiste SAPPARART pointant en terre promise est insuffisante.

La discipline a également joué un rôle important. L’arbitre de la rencontre a même vu rouge infligeant au capitaine KESTEMAN un second carton jaune dès la 45e minute. Ses camarades évoluent alors à 14 durant presque toute une mi-temps. Auparavant dès la 2e minute, le trois quart centre CHIKER rejoint le banc de touche pour une sanction identique, suivi 120 secondes plus tard par son copain de la première ligne. Ainsi, 20 minutes auxquels s’ajoutent 35 autres, en infériorité numérique ont largement pénalisé les Niortais. Menés au score suite à une pénalité réussie à la 54e minute, les Stadistes diminués sont incapables de reprendre le fil du match pour subir leur troisième défaite de la saison, mais celle qui fait le plus mal et la moins prévisible…

L’OPTIMISME DE REMI LESCAMEL

Rémi Lescamel (co-entraîneur du Stade Niortais) : «Après cette défaite, j’éprouve un sentiment bizarre entre de l’injustice et de la colère. Injustice de par l’incompréhension de certaines décisions prises par l’homme au sifflet lors de cette rencontre et de colère vis-à-vis de mes joueurs qui sont une nouvelle fois passés à côté. Saint Paul les Dax joue avec ses qualités alors que les nôtres sont restées à la maison. A défaut d’assurer une marge suffisante pour tuer le match, nous sommes trop approximatifs. Si je dois positiver, je dirai que cette défaite va nous enlever un peu de pression par rapport à notre place de premier de poule qui, nous devons l’avouer, est compliquée à confirmer tous les dimanches. Après ces deux défaites (première et réserve, battue elle 9 à 6), nous allons nous remobiliser pour cette fin de championnat très riche (réception d’Arcachon et déplacement à Saint Jean d’Angély). Rappelons que notre objectif du mois de Septembre 2015 demeure une place parmi les quatre premiers. Nous avons été surpris de se retrouver dans cette position avec autant d’avance au terme de la phase aller. Sur ce mois de Janvier, nous affichons un réel coup de moins bien. Les conditions climatiques et d’entrainements, combinés dimanche dernier à des décisions arbitrales parfois incohérentes, constituent des raisons louables. Mais nous demeurons très optimistes pour la suite».

RESULTATS

Les Moins de 16 Ans pour le compte du championnat Teulières A ont été battus par leurs homologues de Poitiers sur le score de 22 à 8. Ils se maintiennent la 5e place de leur poule avec 13 points, juste devant Cognac (12 points) et loin derrière le premier Poitiers (35 points).

Les Moins de 18 Ans, dans le cadre du championnat Balandrade,  ont partagé les points sur le score de 8 à 8 avec l’équipe de Poitiers, soit un bon résultat, et s’accrochent à la 3e place ex-aequo avec St Nazaire et 24 points. Ce match nul est d’autant plus satisfaisant que Poitiers occupe la première place de la poule avec 31 points.

Pour les Moins de 16 Ans en championnat Teulières B, l’entente Niort Chauray,  est revenue de son déplacement à Ruffec avec la victoire 22 à 7. Actuellement le RCN est 4e avec 27 points au compteur, à sept longueurs du premier Parthenay (34 points).

LES ANCIENS

Fin de semaine dernière très chargée pour les Aînés du Stade Niortais, pas sportivement, mais gustativement et culturellement.

En effet, les terrains encore une fois jugés impraticables, cela fait presque deux mois que la bande des Zaba’s Boys ne touche pas le cuir le Jeudi soir. L’intersaison devient très longue même s’ils n’ont aucun objectif sportif.

LE CASSOULET

Par contre, Jeudi dernier, un très goûteux cassoulet au canard leur a permis de se retrouver et de prendre quelques grammes supplémentaires à éliminer prochainement. Philippe POUBLANC, « La ferme de la Nalière », n’hésite pas tous les ans à offrir aux Anciens un diner très apprécié par plus d’une cinquantaine de présents. Installé depuis de longues années sous les Halles de Niort, tous ses produits sont exposés et à votre disposition pour dégustation. A sa manière, il est ainsi devenu un des nombreux donateurs de l’association. Tout le monde l’en remercie chaleureusement.

LA BELOTE

Le lendemain, le rendez-vous était pris pour se regrouper autour de tables afin de « taper le carton » dans le cadre de l’annuel concours de belote. Lors de l’inscription des doublettes, très vites les organisateurs ont du se mettre en quête de tapis de cartes supplémentaires victimes du succès de cette manifestation. Anciens, sympathisants, compagnes, joueurs et jeunes tapèrent sur les tables pour les « dix de der » ou les « capots » ou « les dedans » en 58 doublettes (petit record). 200 crêpes et 3 fûts de bière meublèrent les entractes.

Ils se reconnaîtront car la paire « Céline et Jo » termine à la première place devant la doublette « George et Philippe », alors que le duo « Jean et Michel » monte sur la troisième marche du podium, tandis que les duettistes « Guy et Patrick »  terminent bons derniers à plus de 2 000 points. Mais l’essentiel est de participer…

Alain ROUVREAU, président de l’Association, tient à remercier tous les participants et les bénévoles, mais surtout tous les donateurs (Spring Publicité, MAAF, Crédit Agricole, Le Sorrento, Le Donjon, le Magazinc, l’Abattoir Loeul et Piriot, le Moulins des Saveurs, l’Embacardère La Trigale, Sèvre Océan Construction, Couleur Marché, Francky Blanc, Guy Esnard, Case Créole, Bar Restaurant des Halles, Bernard Aroldi Christine Laure, Chic and Stock, Leclerc, Les Tontons Fringueurs, Chocolaterie Huvelin, Carreau Nicolas, La Cave de ma Maison, Ambassade du Vin, TG Vins, Les domaines qui montent, Cave Fallourd) pour les lots qu’ils ont gentiment remis afin de récompenser tous les inscrits.

DES JEUNES PROMETTEURS

Formé à l’Ecole de Rugby du Stade Niortais, César BAUDIN intègre l’Equipe de France des Moins de 17 Ans comme troisième ligne, qui doit rencontrer l’Italie à deux reprises les 23 Février à Arezzo et le 27 Février à Prato. Actuellement au Pôle Espoirs de Tours la semaine, il joue à La Rochelle le week-end en Crabos.

Dans le groupe de 26 joueurs, il sera accompagné d’un autre deux-sévriens licencié à l’US Thouars, Thomas LAVAUT (deuxième ligne de 1,97 mètres).

Ils devraient évoluer aux côtés de garçons issus de clubs plus huppés tels que Toulouse, Toulon, Clermont, Bègles, Montpellier et Perpignan….

En parallèle, le jeune Yohan RIMEK, même génération et également formé à l’école niortaise, a été remarqué par les instances fédérales et nationales parmi le TOP 100.

Si nous pouvons, nous suivrons et reviendrons sur ces jeunes deux-sévriens et les deux niortais à qui nous souhaitons bon vent….

                                                       Rugbystiquement, en attendant la suite….                                                                                           

                                                                                          Eric Massounie

VISITES depuis octobre 2014

1.png0.png1.png3.png1.png4.png
Aujourd'hui159
Cette semaine374
Ce mois1903
Total101314