rire

ECHOS STADISTES n°9 2015-2016

ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES – ÉCHOS STADISTES    (N° 9)

SAISON 2015 – 2016

LORMONT…UN VRAI TEST

Tout au long de la trêve «Coupe du Monde», longue de trois semaines, tous les esprits imaginaient le déplacement à Lormont comme un premier test dans cette poule à consonance très Sud-Ouest.

Même le staff technique souhaitait ardemment une opposition plus musclée que celles rencontrées lors du premier triptyque. En cela, la préparation pour la reprise fut très sérieuse, chaque joueur ayant fait l’effort de se maintenir en forme à travers un programme individualisé selon les postes lors de la première semaine de vacances. «Au terme de cette pause de quatre semaines, il est difficile de se situer», avance Rémi Lescamel.

«Dimanche soir, une fois le résultat connu face aux Bordelais, nous pourrons vous dire si cette coupure nous a été profitable ou pas. Notre souci majeur consiste à conserver notre dynamique».

Le gros avantage en premier lieu, le nombre de pensionnaires à l’infirmerie se réduit «comme peau de chagrin». Nicolas Niéto, Jérémy Toraud et Rémi Lebrequier deviennent des postulants. Romain Chauvet reprend la course et progresse dans sa préparation. «Aucun risque ne sera pris. Laissons-lui le temps de revenir».

Lormont, une nouvelle inconnue, descend de Fédérale 1 et de fait, semble en mesure de chahuter les Niortais. «Un nouveau bloc de trois matches à priori compliqués se présente à nous. La tête froide, poursuivons dans notre registre. Etre propres dans ce que nous entreprenons, offensivement comme défensivement. Attention, cette équipe n’est pas à sa place. Un vrai test nous attend».

LORMONT CRAQUE EN PREMIER

Remi, visionnaire qu’il est, ne s’est pas trop trompé. Certes, ses hommes ont réussi dans leur entreprise et conservent leur première place de la poule avec le bénéfice d’une bonne opération comptable, succès cette fois sans bonus offensif. «Le résultat oui, la manière non».

En effet, Niort et Lormont ont disputé une rencontre « portes ouvertes » avec 5 essais inscrits de part et d’autre. 10 réalisations lors d’une seule rencontre, qui plus est sur un partage parfait entre les deux équipes, ne s’improvise pas.

Au cours des 2 périodes, les intentions vont d’un camp à l’autre et le duo Lescamel-Morel se demande lequel des deux sera le premier à craquer. Pour eux, il faut que ce soit Lormont qui marque le pas. Ce fut chose faite puisque à la 75e minute, Niort mène 41 à 17.

Mais la fin de rencontre laisse libre cours à l’attaque lormontaise face à une défense stadiste devenue très friable pour conclure le match sur un 14 à 0 sec. «Il y a encore du boulot», reconnait Rémi.

REACTIONS

Rémi Lescamel (co-entraîneur du Stade Niortais) : «Venu à Lormont pour faire un résultat, voilà qui est bien mené. Mais le contenu de cette performance ne nous convient pas du tout. Nous inscrivons 41 point mais en contrepartie nous en encaissons 30. Un relâchement comme celui de notre fin de rencontre n’a eu aujourd’hui que peu de conséquences, mais n’a plus lieu d’être et pourrait nous coûter cher. Nous conservons notre première place en glanant un quatrième succès consécutif (deux à domicile comme à l’extérieur). Conservons néanmoins l’état d’esprit qui nous anime et notre dynamisme pour la venue de St Jean. Il ne sert à rien de gagner à Hagetmau et à Lormont si nous ne confirmons pas à domicile pas face au voisin angérien….»

ERRATUM

Lors de notre numéro précédent, nous vous avons présenté la nouvelle recrue arrivée tout dernièrement d’Afrique du Sud. A son sujet, nous avons commis une petite confusion que nous nous empressons de rétablir.

En fait, il s’agit du nommé ERASMUS prénommé Christiaan (et non l’inverse), âgé de 20 ans occupant un poste de prédilection à la mêlée mais ayant un bagage rugbystique lui autorisant de pouvoir évoluer à tous les postes de la ligne d’attaque (du 10 au 15). De par sa culture et surtout sa formation en technique individuelle, son adaptation est rapide en cas de sollicitation.

Il a pu chausser ses crampons dimanche dernier car les démarches administratives pour l’obtention de sa licence furent rapidement menées à terme. Au poste de numéro 9 derrière la mêlée des Réservistes, il s’est fait la main et même la valise puisque auteur d’un essai qualifié de «filou», en tout bon demi de mêlée qui se respecte. Face à Saint-Jean-d’Angély dimanche prochain, au moins en Réserve, voire mieux si affinité, les supporteurs niortais pourront faire plus ample connaissance avec ce néo stadiste et auront tout loisir d’apprécier le garçon.

LA RESERVE

Les jeunes niortais ouvrant les débats à 13 : 30 en levée de rideau, n’ont pas eu la même réussite que leurs aînés. Ils s’inclinent face à leurs homologues bordelais sur le score assez sévère de 36 à 15. Cette défaite les voit se situer dans «le ventre mou» du classement de la poule.
Avec la venue de St Jean d’Angély, dimanche prochain, équipe annoncée comme solide, l’occasion leur est donnée de se reprendre et de recouvrer la spirale de la victoire, indispensable pour motiver la troupe.

LES ZABA’S BOYS

Les Jeudis soirs continus d’être très animés lors des séances de jeu à toucher. Les Rouges et les Noirs ne cessent de s’opposer et de rigoler dans une bonne ambiance, les plus en forme arbitrant et comptabilisant les essais et les moins physiques tentant de s’arranger pour les perturber.

Par contre, après une bonne heure de «courrettes», plus ou moins appuyées (attention aux contractures et aux claquages !), tous deviennent égaux pour trinquer sans bruit (gobelet plastique oblige!) devant le bar du club house et en dégustant une toute nouvelle marque de bière (dont nous tairons le nom pour éviter toutes retombées juridiques et à consommer avec modération).

Il est à noter que les années et les saisons défilent. En cela, certains éléments parmi les plus âgés, mais toujours en activité, voit arriver des jeunes anciens du haut de leur 35 ans. Nouveaux arrivants qu’ils ont souvent eus en temps qu’éducateur mais «filston» de certains joueurs avec qui ils ont évolué jeunes et séniors. Dernier exemple en date, notre Président Alain Rouvreau avec notre regretté Ronan Kerhoas.

INFORMATIONS

La venue dimanche prochain du voisin St Jean d’Angély sera une journée festive mais également consacrée aux hommages.

Une BANDAS devrait assurer le côté musical en accompagnement des deux rencontres de la journée avec un début de concert au club house lors du repas pris par les nombreux partenaires présents et leurs invités.

Avant le coup d’envoi à 15 :00, il sera réservé à nos deux disparus du mois d’Octobre dernier un hommage que tous les sympathisants du Stade Niortais et autres souhaitent des plus chaleureux en mémoire à Eusébio MUNOZ et Serge LAITANG.

Venez nombreux ne serait-ce que pour eux, mais également pour apporter votre soutien et vos encouragements aux joueurs dont le début de saison est très prometteur. De plus un derby reste un derby, haut en couleur.

                                                      Rugbystiquement, en attendant la suite….                                                                                           

                                                                                   Eric Massounie

VISITES depuis octobre 2014

1.png0.png1.png3.png1.png4.png
Aujourd'hui159
Cette semaine374
Ce mois1903
Total101314