rire

Quand revient septembre

Quand revient septembre

Dans le vestiaire étroit,
Les deux grands bancs de bois,
L'odeur d'huile camphrée.
Le bruit sec des crampons
Cognant sur le béton
Moi j'ai pas oublié
Tu te mets le maillot
T'es tout neuf, t'es tout beau
Qui sait si tu as peur ?
Un regard quelques mots
Le rugby ça tient chaud
Le dimanche à 15 heures

REFRAIN:
Si tu n'as jamais joué,
Comment peux-tu comprendre,
Qu'on ait le coeur serré
Lorsque revient septembre
Si tu n'as jamais joué,
Comment peux-tu comprendre,
Qu'on ait le coeur serré
Lorsque revient septembre.

A l'heure de vérité
Plus question de tricher,
Quand on est face à face
Un petit homme en noir
Et ce ballon bizarre
Tout le reste s'efface.
Et tu donnes et tu prends,
Et tu cours dans le vent
Vers la terre promise,
Et tu gagnes ou tu perds
Paradis ou enfer
Mais le temps cicatrise

REFRAIN

 

Et le combat fini
Les frères ennemis
Ensemble sous l'eau pure
Avoir la même foi,
Avoir la même joie
Ca soigne les blessures
Et tu chantes à tue-tête
Qu’on oublie la défaite
Ou qu’on fête victoire.
Toi t'as jamais chanté
Montagne Pyrénées,
Ou les chansons à boire.

REFRAIN

Vient le temps des regrets
Mais on garde à jamais
Ca te fera sourire.
Un maillot déchiré,
De vieux crampons troués,
Des tas de souvenirs.
Puisqu’ils sont de chez nous
Mac-Orlan, Giraudoux
Qui l'ont si bien conté
Ne soit donc pas surpris
Si te parlant rugby
J'ai la gorge nouée

Si tu n'as jamais joué,
Comment peux-tu comprendre,
Qu'on ait le coeur serré
Lorsque revient septembre
Si tu n'as jamais joué,
Comment peux-tu comprendre,
Qu'on ait le coeur serré
Lorsque revient septembre.

Qu'ont ait le coeur serré
le dimanche en septembre

VISITES depuis octobre 2014

9.png5.png5.png5.png4.png
Aujourd'hui178
Cette semaine936
Ce mois2786
Total95554